Le Varois Christophe Laporte sauve l'honneur des Français sur le Tour de France

Le coureur varois Christophe Laporte a remporté en costaud la 19e étape du Tour de France.

La rédaction Publié le 22/07/2022 à 17:07, mis à jour le 22/07/2022 à 17:38
Le Varois Christophe Laporte (Jumbo) a remporté la 19e étape du Tour de France. Photo AFP

Premier succès français dans le Tour 2022: Christophe Laporte (Jumbo) a remporté la 19e étape, vendredi à Cahors, devant l'avant-garde du peloton et son coéquipier danois Jonas Vingegaard, toujours porteur du maillot jaune à deux jours de l'arrivée à Paris.

Vingegaard abordera le contre-la-montre de 40,7 kilomètres entre Lacapelle-Marival et Rocamadour avec un avantage de 3 min 21 sec sur le vainqueur en titre, le Slovène Tadej Pogacar, qui a pris la cinquième place de l'étape et grignoté cinq secondes.

Le Varois est sorti lors du dernier kilomètre dans les rues de Cahors pour devancer d'une seconde le Belge Jasper Philipsen, l'Italien Alberto Dainese et le champion de France Florian Sénéchal, au terme des 188,3 kilomètres.

Âgé de 29 ans, Laporte, passé à l'intersaison de Cofidis à Jumbo, a gagné pour la première fois de sa carrière une étape du Tour.

 

Au sortir des Pyrénées, le peloton a contrôlé l'échappée lancée dès les premiers kilomètres avant une brève interruption vers le trentième kilomètre due à une manifestation pacifique de militants climatiques revendiquée par le mouvement Dernière rénovation.

Les équipes des sprinteurs ont tenu la laisse très courte aux échappés. L'Américain Quinn Simmons, le Slovène Matej Mohoric, le Néerlandais Taco van der Hoorn et le Danois Mikkel Honoré, accompagnés dans un premier temps par l'Allemand Nils Politt, ont disposé d'une avance maximale inférieure à une minute et demie.

Vent de côté, Simmons, ex-champion du monde juniors et benjamin de l'épreuve (21 ans), a poursuivi seul l'effort à l'entrée des 50 derniers kilomètres et a ouvert la course jusqu'aux 35 kilomètres.

Hormis une accélération de Pogacar, qui a testé la vigilance de Vingegaard, le final a été animé par un trio formé du Français Alexis Gougeard, du Belge Jasper Stuyven et du Britannique Fred Wright dans les trente derniers kilomètres.

Dans le faux-plat montant menant à l'arrivée, Laporte, qui avait bénéficié de l'aide du Belge Wout van Aert transformé en équipier, a surgi en vue de la flamme rouge du dernier kilomètre. Il a porté ensuite son démarrage aux 600 mètres pour résister au retour des poursuivants.

 

"L'équipe m'a fait confiance aujourd'hui", a commenté le Varois. "Wout m'a dit: +C'est pour toi aujourd'hui+. La dernière fois qu'il m'a dit ça, c'était à Paris-Nice", en mars, quand Laporte avait gagné la première étape.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.