Extraordinaire, la Roca Team fait plier le mythique Real Madrid en Euroligue

En prolongation, une magistrale Roca Team est venue à bout du Real Madrid.

Article réservé aux abonnés
François Paturle Publié le 09/12/2022 à 07:30, mis à jour le 09/12/2022 à 09:24
Très durement touché au visage, Jordan Loyd a dû quitter la partie juste avant la prolongation. Photo Mika Alesi/Dir Comm

Avec Mike James, tout est toujours possible, absolument tout!

D’un shoot de l’au-delà à 3-pts, la faute du géant Tavares en prime, un MJ royal a porté l’action à 4 points pour arracher une prolongation inouïe face à au Real, à 4 secondes de la fin... De quoi climatiser le Wizink Center de Madrid! Et qu’a fait Monaco ensuite? Avec un Alpha Diallo héroïque, allant chercher un rebond inimaginable au-dessus du géant Tavares (2,20m), la Roca Team est allée chercher la première victoire de son histoire face au mythique Real, en terre madrilène...

Un exploit colossal, un scénario totalement fou, en prime time et en clair (sur la chaîne L'Equipe), Monaco ne pouvait faire mieux pour marquer les esprits.

Longtemps, c’est Jordan Loyd qui a maintenu son équipe en vie, formant une doublette de génie avec un Mike James taille patron (47 points à eux deux). Et c’est Elie Okobo, plutôt discret jusque-là, qui a sorti le T3 importantissime pour remettre Monaco dans le coup à 35’’ de la fin du temps réglementaire (84-86).

Pour venir à bout du grand Real, renforcé par le retour de Yabusele, le Monaco de Yak Ouattara a dû mettre sa défense au niveau de l’attaque en 2e mi-temps et surmonter l’immense chantier d’un Walter Tavares titanesque sous les cercles (17 points, 18 rebonds). Une soirée qui restera dans les mémoires. L’ASM est 2e de l’Euroligue, mais prie pour ne pas perdre trop longtemps sa pépite Jordan Loyd.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.