“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme instrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Le fondateur d'EasyJet va léguer la moitié de sa fortune à des œuvres charitables

Mis à jour le 01/06/2017 à 16:37 Publié le 01/06/2017 à 11:55
Sir Stelios Haji Ioannou, créateur de la compagnie aérienne EasyJet.

Sir Stelios Haji Ioannou, créateur de la compagnie aérienne EasyJet. Photo L.M.

Le fondateur d'EasyJet va léguer la moitié de sa fortune à des œuvres charitables

Sir Stelios Haji Ioannou, créateur de la compagnie aérienne à bas coût et résident monégasque, rejoint Bill Gates et Mark Zuckerberg dans le club des milliardaires donateurs.

"Les gens qui font de l'argent dans les affaires doivent renvoyer l’ascenseur un jour", dit le milliardaire. Et maintenant qu'il a 50 ans, ce jour est arrivé.

1 milliard d'euros ou plus légué après sa mort

Celui qui fait voler les passagers à bas-coût depuis 22 ans s'est engagé à céder la moitié de sa fortune (actuellement estimée à 1.95 milliard de livre-sterling, soit 2.23 milliards d'euros) à sa fondation "Stelios Philanthropic foundation", après sa mort.

En attendant, il s'emploie à faire fructifier son patrimoine, et verse déjà 3 millions de dollars à cet organisme.

Fondation éternelle

Son objectif est de créer un schéma de fonctionnement pérenne, car il souhaite que sa fondation "perdure et agisse à jamais".

Sa fondation agit actuellement sur deux tableaux:
- elle fait spécialement fabriquer de la nourriture qu'elle distribue gratuitement à des personne nécessiteuse en Grèce et à Chypre,
- elle finance les frais universitaires de 220 étudiants sélectionnés, leur donnant accès à des établissements prestigieux comme la London School of Economics (à 60.000£ l'année).

"Si j'ai choisi de rendre cette décision publique, c'est pour inciter d'autre personnes fortunées à faire de même", précise le milliardaire.


La suite du direct

En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation adaptée à vos centres d'intérêts et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.

Ok En savoir plus et gérer ces paramètres