Rubriques




Se connecter à

Venue d'Emmanuel Macron dans les Alpes-Maritimes: Eric Ciotti boycotte, Marlène Schiappa dénonce une attitude "pathétique"

Le député LR des Ales-Maritimes, Eric Ciotti, tout comme le sénateur Henri Leroy, a décidé de boycotter la venue d'Emmanuel Macron à Nice et dans la Roya lundi 10 janvier.

Damien Allemand Publié le 10/01/2022 à 11:24, mis à jour le 10/01/2022 à 11:25
Le député LR des Alpes-Maritimes, Eric Ciotti. Photo Eric Ottino

C'est en général la règle ou la tradition républicaine. Lorsqu'un président de la République se déplace en région, les parlementaires du coin sont présents lors de la visite. 

Ce ne sera pas le cas pour tout le monde, ce lundi. Le député LR des Alpes-Maritimes, Eric Ciotti, a en effet décidé de boycotter la venue d'Emmanuel Macron à Nice et dans la Roya. 

"Je ne me rendrai pas au déplacement du candidat Macron au futur hôtel des polices de Nice qui n'a même pas de permis de construire", a annoncé Eric Ciotti sur Twitter. 

Il a même décidé d'organiser une contre-visite. Le député LR organisera une "contre-programmation" à la maison d’arrêt de Nice dans la matinée, a indiqué son entourage. Puis il lancera le comité "Pécresse 2022" dans les Alpes-Maritimes.

"Je ne cautionnerai pas cette petite manœuvre électorale concoctée par le maire de Nice, premier zélateur de Macron", a ajouté le député dans une allusion à Christian Estrosi (ex-LR) avec lequel il entretient des rapports orageux. 

 

Le sénateur Henri Leroy dans la roue d'Eric Ciotti

Le sénateur LR Henri Leroy est sur la même longueur d'ondes qu'Eric Ciotti. Dans un communiqué, il a dénoncé une "visite indigne d'un président de la République"

"Tous les prétextes sont bons pour faire campagne avec l'argent des Français! Le dernier en date? La pose de la première pierre aujourd'hui à Nice du futur commissariat. En plus de venir jeter de l'huile sur le feu dans les Alpes Maritimes, alors qu'il dit ne pas être en campagne, Emmanuel Macron vient surtout vanter son bilan en matière de sécurité et évoquer les contours de la probable future loi d’orientation et de programmation pour la performance de la sécurité intérieure (LOPPSI)". 

Le coup de gueule de Marlène Schiappa

Une attitude qui a fortement déplu à Marlène Schiappa. La ministre en charge de la Citoyenneté, qui participe à la visite d'Emmanuel Macron à Nice, a évoqué un comportement "pathétique" dans un post sur Twitter. 

"Votre absence est contraire à toutes les habitudes républicaines. Alors que l’État débloque plus de 170 millions dans le budget 2022 pour l’hôtel de police de votre ville, vous préférez faire de la petite politique", a tweeté la ministre. Et d'ajouter: "Ressortez l'intérêt général plus que le Karcher!"

Offre numérique MM+

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.