Le groupe monégasque Giraudi va ouvrir son plus grand Beefbar du monde au Qatar

L’enseigne monégasque peaufine ce nouvel établissement au Moyen Orient, à Doha, situé face au Lusail Iconic Stadium qui accueillera le match de la finale de la Coupe du Monde de foot

Article réservé aux abonnés
Cédric Verany Publié le 02/11/2022 à 13:15, mis à jour le 02/11/2022 à 10:41
Au Mexique, le concept Beef Bar a été choisi par l’hôtel de luxe Esencia, dans la très huppée station balnéaire de Tulum sur la côte caribéenne… ce qui explique l’atmosphère du restaurant dans un bâtiment au toit végétal. Photo DR

Dans le monde de la restauration, il est légion de dire qu’il y a trois commandements à suivre pour installer une enseigne: l’emplacement, l’emplacement, l’emplacement.

À Doha, dans la capitale qatarie, le Monaco Restaurant Group va frapper un grand coup en installant le plus grand Beefbar de son histoire… en face du Lusail Iconic Stadium. Une enceinte de 80 000 places qui sera le théâtre de la prochaine Coupe du monde de football. C’est là que se joueront le match d’ouverture le 22 novembre et la finale le 18 décembre prochain.

Si cette compétition au Qatar fait débat sur un plan éthique et environnemental, la Coupe du Monde de football, comme tous les quatre ans, sera une vitrine commerciale polarisant des millions de spectateurs… et intéressant de facto les grandes marques.

"Le plus gros projet de ma vie"

Aussi, le groupe monégasque montrera tout son savoir-faire sous l’enseigne Beefbar à Doha avec trois restaurants dans le même établissement: un classique proposant la viande dans l’esprit steak house chic, un Leafbar déclinant une offre vegan de produits à base de protéines végétales. Et un barbecue coréen. "C’est le plus gros projet de ma vie, avec 200 couverts dans un bâtiment qui était prévu pour accueillir le Yacht-club de la ville", assure le patron du groupe, Riccardo Giraudi.

Qui n’arrête pas pour autant l’expansion internationale de sa marque de restauration partie pour compter une bonne trentaine d’adresses sur quatre continents dans les prochains mois.

À Milan, dans un ancien couvent avec la marque de luxe Ferragamo, le groupe aménage actuellement ce qu’il qualifie du "plus chic endroit d’Italie" pour y loger son premier Beefbar italien. Celui de New York ouvrira à Manhattan en septembre 2023. Une deuxième enseigne est en développement à Paris. Mais aussi au Moyen Orient. Dans le sillage de Doha, des ouvertures sont prévues au Bahrein, au Koweit et en Égypte.

"Une marque élastique"

"Nous sommes toujours à l’affût de nouveautés, c’est assez stressant", souligne Riccardo Giraudi qui conserve la barre du groupe qu’il a créé à Monaco. Avec un nouvel associé entré discrètement au capital récemment pour financer les expansions du groupe en nom propre. C’est le cas pour toutes les enseignes en Europe.

Outre-mer, les Beefbar sont ouverts en franchise avec des partenaires locaux. "C’est un équilibre que nous voulons conserver : un tiers d’établissements en nom propre, deux tiers en franchise avec des partenaires."

Mais pour Riccardo Giraudi, Monaco demeure le laboratoire de ses projets. Dont deux à venir: un Leafbar à venir sur le port de Fontvielle avec une offre 100% végane, et un autre Beefbar dans l’ambiance diner’s à l’américaine avenue Princesse-Grace. "C’est notre volonté de rendre cette marque élastique, avec plusieurs offres différentes dans un ADN identique, ce qui permettra d’avoir plusieurs adresses dans les grandes villes".

Les plats imaginés par la cheffe Nariné mélange les recettes orientales aux produits du groupe Giraudi. Photo Fabbio Galatioto.

À la Condamine, un mariage avec les saveurs orientales

Monaco est habitué à la valse des concepts. Ce dernier pas de deux s’est fait en plein cœur de l’été. L’établissement KOMO de la rue de Millo a stoppé sa collaboration avec le chef Mauro Colagreco pour ouvrir la cuisine de son bistrot à un attelage inédit. Celui des équipes du Beefbar et de la cheffe orientale Nariné.

Un mariage menant à Beefbar Naro’, "un petit écrin de 35 places, où nous proposons nos recettes signature", explique Riccardo Giraudi fier de ce nouveau bébé, variation sur le thème Beefbar avec cette fois des saveurs chaudes inspirées par la cuisine d’Orient en général et du Liban en particulier.

À nouveau, Monaco sert de laboratoire au groupe pour initier ce Beefbar hybride qui devrait devenir une offre nouvelle pour ouvrir d’autres enseignes dans le monde.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.