“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Le procès Pastor reprend ce lundi: voici l'article à lire si vous n'avez pas sui...

Assises : la double tragédie de la fille d'Hélène Pastor

Gildo Pastor cherche toujours les raisons de l'assassinat de sa mère

"J'ai perdu maman et l'homme de ma vie": le bouleversant témoignage de la fille ...

Procès Pastor: le témoignage de l'enquêteur qui a recueilli les aveux du coach s...

Affaire Rybolovlev: le prince Albert II assure que "le devenir de la Principauté n'est pas en péril"

Mis à jour le 02/10/2017 à 17:38 Publié le 02/10/2017 à 17:30
Le prince Albert II a accordé un entretien exclusif à Monaco-Matin

Le prince Albert II a accordé un entretien exclusif à Monaco-Matin Photo Eric Mathon / Palais Princier

Affaire Rybolovlev: le prince Albert II assure que "le devenir de la Principauté n'est pas en péril"

Dans un entretien exclusif à paraître dans Monaco-Matin, le souverain réaffirme sa confiance dans la justice et la police monégasques et rejette le terme de "MonacoGate" accolé à l'affaire Rybolovlev.

Dix jours après l'ouverture, par le Parquet, d'une information contre X pour trafic d'influence actif et passif ainsi que pour complicité de cette infraction dans l'affaire dite "Rybolovlev". Et après des semaines marquées par un flot de révélations, rumeurs, perquisitions et garde à vue. La parole du prince Albert II était attendue.

"Toute confiance dans la justice et la police"


Le souverain a choisi ce lundi 2 octobre, jour de rentrée solennelle des Cours et Tribunaux monégasques, pour s'exprimer sur une affaire qu'il juge "complexe".

>> RELIRE. Si vous n’avez rien suivi à l'affaire du "MonacoGate", on vous la résume en 9 actes

''Je peux vous réitérer que j’ai toute confiance dans la justice et la police'', affirme le souverain, confiant qu'il trouve "très exagéré" le terme de "MonacoGate".

"Le terme de WaterGate est inapproprié"

"C’est inapproprié parce que c’est une affaire qui concerne la justice monégasque et son plus haut fonctionnaire mais le devenir de l’Etat de la principauté n’est pas en péril."

"Depuis le "WaterGate", dès qu’il y a une affaire qui touche un Etat et qui est un peu spectaculaire, on y accole le terme "Gate". C’est un peu trop facile", déplore le prince Albert II.


La suite du direct