“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Le top 5 et flop 5 de la (petite) colonie brésilienne de l'AS Monaco

Mis à jour le 27/01/2017 à 15:50 Publié le 27/01/2017 à 15:50
Sonny Anderson à Monaco

Sonny Anderson à Monaco Photo AS Monaco

Le top 5 et flop 5 de la (petite) colonie brésilienne de l'AS Monaco

On l'annonce comme une pépite. Jorge, 20 ans, arrière gauche de Flamengo au Brésil, va s'engager avec l'AS Monaco. Ce sera (seulement) le 19e Brésilien de l'histoire du club monégasque. Retour sur ces bonnes expériences... ou moins bonnes.

Les Topinho

1 - Sonny Anderson 

#LeGoleador. Après une demi-saison de folie à Marseille, l'OM est retrogradé en deuxième division suite au scandale VA-OM. Monaco flaire le bon coup et fait signer le jeune brésilien. 117 matchs et 67 buts plus tard, Sonnygoal file au grand Barça contre un chèque de 18 millions d'euros. Enorme pour l'époque. 

2 - Nenê

#LeMagicien. Avant de remettre à la mode l'écarteur de narine, Anderson Luis de Carvalho de son petit nom, a martyrisé les défenses qui jouaient Monaco sur son aile gauche. Un toucher de balle soyeux, une adresse sur coup franc phénoménale, des buts et passes décisives à la pelle... Nenê avait un peu une main à la place du pied gauche. Le Brésilien au physique atypique sera sacré meilleur joueur du club en 2008. L'histoire s'est malheureusement mal terminée avec Monaco. En conflit avec son coach, Ricardo, il partira en prêt à l'Espanyol Barcelone avant de signer au PSG.

3 - Maicon

#LaMachine.  Quand il est arrivé sur le Rocher, personne ne le connaissait. Mais la Ligue 1 a vite appris à le connaître. Avec son crâne chauve et ses guiboles de feu, le Brésilien a fait la loi dans son couloir droit pendant deux saisons à Monaco. Certes, il avait un peu tendance à négliger les tâches défensives mais la quasi totalité de ces percées offensives finissaient par une occasion de but. Preuve du talent du bonhomme, il partira à l'Inter pour remplacer l'immense Javier Zanetti. 

4 - Adriano 

#LeCouteauSuisse. Loin d'être le plus talentueux mais un vrai joueur de devoir qui traînera ses crampons dans l'axe de la défense ou ses les côtés pendant... six saisons ! Il faisait même partie de l'opération commando pour la remontée en Ligue 1 après sa relégation en 2011. A noter que l'année de la rétrogadation en L2, Adriano était le deuxième meilleur buteur du club. Preuve du niveau du reste de l'équipe...

5 - Bolivar

#LeRoc. Une coupe de cheveu pas possible, une technique léchée pour un stoppeur... et une grinta à toute épreuve. Le Brésilien formera une charnière de déménageurs avec Gaël Givet. 

Le flopinhO

1- Matheus Carvalho

Qui ça ?

2 - Vagner Love

Un beau CV, un look de rock star, de très belles stats... mais la mayonnaise ne prend pas à Monaco malgré quelques buts. Six mois et puis s'en va...

3 - Luis Henrique

Si quelq'un s'en souvient, qu'il se dénonce...

4 - Eduardo Costa

Gros talent mais un passage complètement raté à Monaco... comme à Marseille d'ailleurs.

Les autres Brésiliens de Monaco

Yeso Amalfi, José Brandaozinho, Carlos Ruiter, Jemerson, Fabio Santos, Wallace, Fabinho et Boschillia.


La suite du direct