“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

  • Et si vous vous abonniez ?

    Au quotidien, où que vous soyez, consultez le journal complet en ligne, dès 6h du matin.

    Abonnez-vous

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Nouvelle moisson de médailles au Jeux des petits États

Mis à jour le 05/06/2017 à 05:07 Publié le 05/06/2017 à 05:07
Je découvre la nouvelle offre abonnés

Nouvelle moisson de médailles au Jeux des petits États

Beach-volley, natation, judo et tennis… Les Monégasques ont brillé à Saint-Marin !

Rien n'arrête les sportifs monégasques aux Jeux des petits États d'Europe à Saint-Marin dans leur quête de médailles. Vendredi aura été une nouvelle journée riche en émotions.

Le beach-volley est monté au filet avec les deux médailles de bronze décrochées par les deux équipes de la Principauté (Magalie Muratore et Caroline Revel Chion ; Michaël Chamy et Frank Gopcevic), auteurs d'une belle semaine. Après ses cinq titres individuels, le judo a remis le couvert dans l'épreuve par équipe. Jean-Christophe Bracco, Benjamin Scariot et Franck Vatan se sont adjugés le bronze. Florent Diep et Thomas Oger (tennis - double) ont tout donné en finale mais n'ont pu venir à bout de coriaces Chypriotes, avec l'argent à la clef.

En natation, relais 4x100m nage libre de la Principauté s'est véritablement surpassé pour aller chercher l'argent. Dans une ambiance surchauffée et une lutte au couteau avec Saint-Marin (tout s'est joué à 6 petits dixièmes de secondes au final), Pauline Viste, Tifanny Pou, Tifenn Bertaux et Lauriane Gerbaudo n'ont rien lâché (chrono de 3'55''15).

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.