SailGP: les Bleus de Quentin Delapierre battent le record de vitesse à Saint-Tropez

Les F50 ont enflammé le plan d’eau ce samedi pendant les manches de qualifications, poussés par un mistral de plus de 20 noeuds. L'équipage français a même établi un nouveau record de vitesse en course, avec une pointe relevée à 99,94km/h!

Pierre-Mickaël Ayi Publié le 10/09/2022 à 17:20, mis à jour le 10/09/2022 à 19:17
Le catamaran F50 français a enflammé les eaux tropéziennes. DR/SailGP

C'était une journée record pour le Range Rover France Sail Grand Prix, ce samedi sur le plan d'eau tropézien où des milliers de spectateurs s'étaient massés le long de la digue pour voir les trois premières régates de qualifications des catamarans volants.

Le bateau tricolore emmené par Quentin Delapierre s'est même adjugé la deuxième place dans la troisième et dernière manche du jour, remportée par les Néo-Zélandais. Ils en ont profité pour établir un nouveau record de vitesse en course SailGP, 99,94km/h.

"Une journée de dingue"

"C'était une journée de dingue, il y avait clairement 'cartouche' quoi, a déclaré la tacticienne vendéenne Manon Audinet, en zone mixte. C'était impressionnant de voir naviguer le bateau dans ce temps-là, surtout au premier bord après le départ. On s'est pris des bonnes doses d'adrénaline et j'en ai vu qui ont failli se retourner." 

 

Au final, les Français, avec une quatrième place provisoire à un point du troisième (Australie), sont encore dans la course à la victoire avant les trois dernières manches qualificatives ce dimanche, toujours à Saint-Tropez.

L'épreuve, qui reste très ouverte, est dominée par les Néo-Zélandais de Peter Burling, vainqueurs des première et troisième manche ce samedi. Pour rappel, la finale se tiendra ce dimanche, vers 16h45.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.