Rubriques




Se connecter à

Pierre Casiraghi et Malizia 3 repartent pour une campagne plus écolo sur 5 ans

Barré jusqu’aux portes de la victoire par Boris Herrmann lors du dernier Vendée Globe, Malizia 2 va laisser place à une nouvelle mouture toujours plus écolo et parée à de nouveaux défis.

La rédaction Publié le 21/12/2021 à 11:10, mis à jour le 21/12/2021 à 10:40
Malizia 3 est en cours de construction avec pour objectif le Vendée Globe 2024-2025. Photo archives DR

A l’occasion de la cérémonie de remise de prix annuelle du Yacht-club de Monaco, le prince Albert II a tenu à officialiser l’embarquement du Yacht-club aux côtés de Boris Herrmann (5e du dernier Vendée Globe), à bord de Malizia 3, dans une nouvelle campagne de cinq ans.

Pierre Casiraghi, vice-président du YCM et fondateur de la team Malizia, a ainsi présenté les temps forts du programme composé de la Route du Rhum en 2022, de la course en équipage Ocean Race en 2023 et du Vendée Globe 2024/2025, point d’orgue d’un calendrier qui s’annonce intense.

"Passer mieux la houle"

"La construction de Malizia 3 est encore en cours et le processus devrait se terminer courant de l’été 2022. Nous avons opté pour quelques nouveautés notamment sur la coque. L’IMOCA est conçu de façon à passer mieux la houle. Nous avons également travaillé sur le cockpit qui a été repensé. On a aussi réfléchi sur un nouveau type de batterie, des panneaux photovoltaïques et de l’hydrogène", a détaillé Pierre Casiraghi.

Rendez-vous est d’ores et déjà pris le 6 novembre 2022 à Saint-Malo pour le départ de la Route du Rhum, avec non pas un mais deux bateaux sous les couleurs du Yacht-club de Monaco. Il faudra également compter sur la participation de Oren Nataf qui a annoncé être "en pleine préparation, soutenue par une belle équipe avec notamment Sidney Gavignet. Je navigue énormément en vue de cette échéance."

 

"Un tournant majeur"

Derrière la vitrine de la compétition, Monaco continuera via le team Malizia a mené des expériences scientifiques dans les mers du monde grâce une multitude de capteurs et appareils connectés à Malizia 3.

Un projet vertueux que le prince Albert II souhaite élargir à tous l’univers du yachting. "Ancrés dans nos valeurs, audacieux dans l’action et animés d’une éco-conscience, ma volonté est qu’à travers le Yacht Club de Monaco, véritable plateforme d’échanges, nous puissions aller encore plus loin pour nous réinventer. Nous arrivons à un tournant majeur de l’Histoire. Nos décisions d’aujourd’hui détermineront nos vies de demain. Ce n’est pas simplement une facette du yachting qu’il faut améliorer. C’est l’ensemble de l’écosystème qui doit être repensé", a ainsi déclaré le souverain, qui estime que cette ambition est atteignable par la mise en place d’une action concertée et collective de tous les acteurs de l’industrie à l’image des nombreux professionnels réunis au sein du Cluster "Yachting Monaco".

Offre numérique MM+

...

commentaires

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.