Mort d'un Niçois à l'arrivée de la Route du Rhum: le pilote du bateau qui a chaviré mis en examen

Le pilote du bateau suiveur qui a chaviré lors de l'arrivée du vainqueur de la Route du Rhum mi-novembre en Guadeloupe, causant la mort de deux personnes, a été mis en examen pour homicides et blessures involontaires, a annoncé lundi le procureur de Pointe-à-Pitre.

AFP Publié le 23/11/2022 à 14:55, mis à jour le 23/11/2022 à 14:58
Les voiliers quittent l'écluse de Naye à Saint-Malo, dans l'ouest de la France, au point de départ de la Route du Rhum, le 8 novembre 2022 AFP / Sebastien SALOM-GOMIS

"Le pilote du bateau qui transportait 11 personnes de l'organisation lors de la première arrivée de la Route du Rhum, a été mis en examen", a déclaré le magistrat, Patrick Desjardins, lors d'une conférence de presse.

"Le pilote du bateau, un jeune auto-entrepreneur de 21 ans, guide touristique lors d'excursions dans le grand Cul de Sac Marin, a été placé en garde à vue pour vingt-quatre heures dès le 17 novembre et présenté à un juge d'instruction qui l'a placé sous contrôle judiciaire, avec une interdiction de naviguer et de quitter la Guadeloupe", a ajouté M. Desjardins.

Des plaintes ont été déposées par certaines victimes blessées, selon le procureur.

Selon les médias locaux, une dizaine de personnes avaient pris place à bord du bateau qui suivait le vainqueur de l'épreuve Charles Caudrelier.

 

Une information judiciaire a été ouverte pour homicides involontaires et blessures involontaires par imprudence et non-respect des textes en matière de sécurité, a également annoncé le procureur de la République.

Le naufrage résulte d'un enfournement d'eau par l'avant qui a entraîné une perte de contrôle par le pilote et un chavirage immédiats, a précisé M. Desjardins, "personne parmi les témoins n'a parlé de collision avec un autre navire".

"Aucune négligence ni manquement sur la rapidité des secours, sur l'intervention des secours au vu du contexte n'est non plus à déplorer", a-t-il poursuivi.

"L'enquête se poursuit sous le contrôle du juge d'instruction, qui visera à vérifier les conditions dans lesquelles ce bateau a été accrédité et affrété pour faire partie de la flotte officielle pour la navigation en mer", a encore indiqué Patrick Desjardins.

Concernant les vedettes louées par la région Guadeloupe et mises à la disposition de l'organisation de la course, le directeur général d'OC Sport Pen Duick, Joseph Bizard avait indiqué vendredi dans un message écrit à l'AFP avoir "transm(is) à la région Guadeloupe un cahier des charges détaillé décrivant précisément les spécificités auxquelles nous demandons que répondent 24H/24 les bateaux et leurs équipages".

 

Suite à l'appel d'offres passé par la Région, la "liste des vedettes envisagées sur le plan d'eau est soumise à la Direction de la Mer pour leur donner accès aux différentes zones réglementées", avait-il précisé.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.