L’équipage monégasque de Pierrik Devic devient vice-champion du monde de voile

Le championnat du monde de J/70 était organisé samedi pour la première fois par le Yacht Club de Monaco. Des Suisses ont pris la première place juste devant l’équipage monégasque de Pierrik Devic.

Article réservé aux abonnés
J.B. Publié le 24/10/2022 à 13:00, mis à jour le 24/10/2022 à 12:10
Samedi, il y avait plus de 90 bateaux sur le plan d’eau monégasque. Photo Franceso Ferri/YCM

Samedi, sur les eaux monégasques, vous avez peut-être vous aussi aperçu cette jolie image de petites voiles blanches flottantes au large de la Principauté.

Un événement de taille, puisqu’il s’agissait du championnat du monde de J/70, organisé par le Yacht Club de Monaco. Au total, 90 bateaux (23 nations), soit plus de 400 marins, et une cinquantaine de légendes de la voile olympique - de l’America’s Cup et des champions du monde en titre (toutes classes confondues) - avaient fait le déplacement pour cette course de voile de J/70. Série monotype dessinée par Alan Johnstone et construit en 2012, le J/70 est considéré comme l’un des monotypes les plus populaires auprès des régatiers.

Les bénévoles du Yacht Club de Monaco à la manœuvre

S’inscrivant dans le cadre de la démarche collective "Monaco, capital of Advanced Yachting", le Prince Albert II de Monaco, président du Y.C.M., avait tenu vendredi à venir saluer l’ensemble de l’organisation dont la cinquantaine de bénévoles qui composent la flotte des commissaires, le comité de course international, les jurys et l’ensemble des concurrents.

À l’issue de 3 manches disputées dans une belle brise de 8-12 nœuds, le titre de champion du monde 2022 (toutes catégories confondues) a été attribué aux Suisses de Découvertes Geomod (Kilian Wagen), juste devant l’équipage monégasque de Pierrik Devic (Leonteq), grand habité du circuit Laser radial (Ilca 6).

"C’est une très belle surprise et surtout le fruit d’un très long travail que je mène avec mon équipage depuis plus d’un an. Face à un tel plateau, nous sommes très fiers de cette 2e place que l’on doit au professionnalisme de mon équipage et à notre régularité".

 

Autre satisfaction du côté monégasque, la médaille d’argent de Ludovico Fasitelli (Junda), dans la catégorie One Pro, qui accueille un marin professionnel à bord.

"C’est vraiment un plaisir et un honneur d’avoir pu accueillir une telle épreuve. Cela n’était plus arrivé depuis 1976 ; et surtout d’avoir vu briller nos équipages monégasques", explique Pierre Casiraghi, vice-président du Y.C.M.

Conditions météo exceptionnelles

A noter que l’événement qui s’est déroulé dans des conditions météo exceptionnelles qui ont pu interpeller. Des températures quasi estivales, le manque de vent les premiers jours et l’anticyclone qui s’est installé ces derniers jours est en effet venu perturber les débats. Une situation qui a interpellé les spécialistes.

"Cela a été très particulier, voire exceptionnel pour un mois d’octobre", note Gianfranco Meggiorin, président de Navimeteo en charge de transmettre les prévisions quotidiennes aux équipages. "Un phénomène qui a touché différentes zones de la Méditerranée, qui nous surprend et que nous sommes en train d’étudier afin de comprendre ce qui est en train de se jouer."

Deux bateaux du YCM dans la Route du Rhum

Prochain rendez-vous en Principauté avec le premier acte des Monaco Sportsboat Winter Series (3- 6 novembre), sans oublier la participation de deux bateaux (Malizia-Seaexplorer avec Boris Herrmann et Rayon Vert d’Oren Nataf) du Y.C.M. dans la Route du Rhum dont le départ sera donné de Saint-Malo le 6 novembre.

 

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.