“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Zénitude à la médiathèque

Mis à jour le 03/05/2017 à 05:21 Publié le 03/05/2017 à 05:21
« Lorsque le corps nous parle » : un thème qui a attiré une large assemblée !

« Lorsque le corps nous parle » : un thème qui a attiré une large assemblée ! M.-E.C.

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Zénitude à la médiathèque

La médiathèque du four banal a fait salle comble pour la dernière conférence qu'elle accueillait dans le cadre du « Mois du Bien-être ».

La médiathèque du four banal a fait salle comble pour la dernière conférence qu'elle accueillait dans le cadre du « Mois du Bien-être ». Près d'une cinquantaine de personnes se sont pressées pour écouter Valentin Lopez, ostéopathe, et Elizabeth Pokoj, psychothérapeute, deux professionnels turbiasques, raconter : « Lorsque le corps nous parle ». Il a été question d'émotions : apprendre à les reconnaître, voir comment notre corps y réagit, et quand il n'y a pas de réaction - salvatrice semble-t-il - comment ces émotions non reconnues peuvent finir par nous ronger. Lorsque l'on arrive à un tel point, il y a des solutions : entre sport, méditation, travail psychologique, ostéopathie, à chacun la sienne, mais bien plus sûrement, la solution est un panaché de ces dernières.

Ainsi c'est en apprenant à prendre soin de soi, en profondeur, que s'est terminée cette série de conférences qui avait auparavant - entre autres - invité à découvrir les bienfaits de la relaxation profonde avec la séance « Yoga Nidra », animée par Régine Léone, et proposé un atelier « Déco Zen » pour se sentir bien chez soi, avec les conseils de Nadège Berro, chasseuse de déco. Toutes deux également turbiasques.

Y aurait-il un air de zénitude à La Turbie ?


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.