“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Yelena Gorovykh : un poste de chargée de projets (culturels)

Mis à jour le 26/07/2018 à 05:10 Publié le 26/07/2018 à 05:10
Yelena Gorovykh.

Yelena Gorovykh. R.D.

Yelena Gorovykh : un poste de chargée de projets (culturels)

Yelena Gorovykh est une jeune femme hautement diplômée !

Yelena Gorovykh est une jeune femme hautement diplômée ! Originaire du Kazakhstan et domiciliée à Roquebrune-Cap-Martin, elle cherche entre Menton et Nice, y compris la Principauté de Monaco, un poste de chargée de projets (de préférence culturels). Diplômée en relations internationales, son expérience l'a conduite notamment à l'Unesco pour l'Asie centrale, où elle a monté de toutes pièces des événements culturels à Almaty pour le Kazakhstan, le Kirghizstan, le Tadjikistan et l'Ouzbékistan.

« J'ai appris à développer des projets, élaborer des budgets, chercher des partenaires financiers, organiser des réunions ou des conférences… mais aussi m'occuper de toute la partie administrative… » explique Yelena, qui a obtenu une bourse pour faire ses études en France. Elle a ainsi pu faire un stage à l'Unesco au Centre du Patrimoine mondial à Paris.

« J'ai acquis beaucoup de compétences dans l'administration générale et aime travailler en équipe » ajoute Yelena, qui prépare actuellement un doctorat en sciences sociales. Yelena a également été traductrice et parle couramment l'anglais et le français, en plus du russe, sa langue maternelle.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.