“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Xavier Niel, la rampe de lancement

Mis à jour le 09/03/2018 à 05:23 Publié le 09/03/2018 à 05:23
Les fondateurs de la startup Knap, le jour de l'inauguration de MonacoTech.	(DR)
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Xavier Niel, la rampe de lancement

Hier, Jonathan Malgogne et Dylan Letierce ont rencontré, à Nice, le patron de Caddie, la société qui détient 35 % du marché des chariots de supermarché en Europe.

Hier, Jonathan Malgogne et Dylan Letierce ont rencontré, à Nice, le patron de Caddie, la société qui détient 35 % du marché des chariots de supermarché en Europe. Ils ont rédigé la base d'un document qui devrait, après discussions, devenir le contrat liant la jeune startup au géant du chariot, en pleine croissance après avoir frôlé le dépôt de bilan en 2015.

Ce partenariat inespéré est en passe de se nouer grâce à l'intervention de Xavier Niel. Le patron de Free et actionnaire majoritaire de Monaco Telecom est à la tête du plus gros incubateur de startup au monde, Station F, et vient fréquemment en Principauté pour soutenir MonacoTech, la petite sœur monégasque.

C'est grâce à cette pépinière de startups que les deux Azuréens ont rencontré Xavier Niel, lors de l'inauguration de MonacoTech, le 8 novembre dernier. L'entrevue a duré cinq minutes. « Je rêvais qu'il me dise "Tiens, j'ai du business pour toi", sourit Jonathan. Deux jours plus tard, Dylan recevait un mail de Fabrice Marquet (le directeur de MonacoTech, ndlr) nous demandant s'il pouvait donner nos mails à Xavier Niel pour nous mettre en relation avec Caddie. » Une semaine après, ils étaient au siège du géant du chariot de supermarché.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.