“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

"Voyageurs du monde" choisit Monaco

Mis à jour le 22/03/2017 à 05:14 Publié le 22/03/2017 à 05:14
Le p.-d.g. fondateur du groupe, Jean-François Rial, a choisi de s'associer à Salim Zeghdar, chez Monaco Top Voyages.

Le p.-d.g. fondateur du groupe, Jean-François Rial, a choisi de s'associer à Salim Zeghdar, chez Monaco Top Voyages. Jean-François Ottonello

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

"Voyageurs du monde" choisit Monaco

C'est l'histoire d'une rencontre.

C'est l'histoire d'une rencontre. D'un côté Salim Zeghdar, qui voulait « développer le savoir-faire du tourisme individuel sur mesure » dans son agence Monaco Top Voyages. De l'autre, Jean-François Rial, p.-d.g. fondateur de l'enseigne Voyageurs du monde, spécialiste du dépaysement touristique. « Nous sommes établis dans tous les pays francophones. Dans notre stratégie de montée en gamme, nous visions une installation en Principauté, par le biais d'un partenariat avec une autre agence de voyages, ce que nous n'avions jamais encore fait », souligne Jean-François Rial, content de « cette formidable aubaine ».

Du sur-mesure

Le résultat est acté depuis quelques jours : Voyageurs du monde, qui affiche un chiffre d'affaires annuel de 160 millions d'euros, a choisi de capter une clientèle monégasque. Dans un secteur d'activité où, depuis une décennie, les sites web ont supplanté les agences de voyage. « Ça dépend des endroits, mais il est important à mon sens d'être physiquement présent pour une clientèle en recherche de conseils », continue Jean-François Rial.

Cœur de cible : « Des clients urbains, cultivés, qui n'ont pas de temps et sont exigeants, qui veulent sur place, dans leur destination, une liberté totale sans souci de logistique. »

La société a d'ailleurs développé des orienteurs, qui discutent avec les clients en recherche de vacances et leur propose des destinations correspondant à leurs goûts et leur caractère. « Il faut, quand on voyage, adopter un comportement à contretemps des cycles moutonniers. En ce moment, des pays comme le Japon, Cuba, l'Islande ou l'Iran ont des demandes délirantes alors que le Brésil est délaissé. Ce sont ces destinations qu'il faut privilégier », continue Jean-François Rial, qui conseille en Europe, avant la foule, la ville de Copenhague au Danemark ou de Brno en République Tchèque. Des destinations qui vont monter dans la tendance des prochains mois.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.