“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Vous êtes sportif ? Ce médecin alerte sur le risque du coup de chaleur en cette période caniculaire

Mis à jour le 26/07/2019 à 08:38 Publié le 26/07/2019 à 08:30
Il est important de bien s'hydrater avant, pendant et après l'exercice physique

Il est important de bien s'hydrater avant, pendant et après l'exercice physique Photo D.M.

Vous êtes sportif ? Ce médecin alerte sur le risque du coup de chaleur en cette période caniculaire

Le docteur Richard Manas met l’accent sur le risque accru de coup de chaleur chez les athlètes, du fait de l’effet conjugué de l’activité physique et de la chaleur ambiante

Le docteur Richard Manas, médecin du sport, insiste sur les risques spécifiques chez les sportifs.
Le docteur Richard Manas, médecin du sport, insiste sur les risques spécifiques chez les sportifs. Photo Cyril Dodergny

L’activité ne faiblit pas au stade Louis-II en été. Le centre médico-sportif est à flux tendu avec 30 à 40 consultations par jour. Parmi les athlètes qui viennent consulter le docteur Richard Manas, médecin du sport, des marathoniens qui se préparent. Pas facile pourtant, en cette période caniculaire, d’exercer une activité physique en extérieur.

"Les risques sont variés: simple fatigue, crampes, augmentation des lésions musculaires par la déshydratation et jusqu’au coup de chaleur qui peut être provoqué, en lui-même, par l’exercice. Ainsi, dans le cadre d’un effort modéré, sans le mécanisme d’adaptation comme la sudation notamment, l’individu peut voir sa température corporelle augmenter de deux degrés par heure. Il faut se rendre compte que nous sommes des petits radiateurs."

Même si ce sont des individus en pleine forme physique, les sportifs sont donc, par nature, des personnes à risques durant les épisodes de canicule. En marge des campagnes de sensibilisation destinées aux malades, aux bébés ou aux seniors, cette information mérite d’être considérée avec attention.

Boire avant, pendant et après l’effort

"Il faut boire en amont, pendant et après la séance sportive. Les boissons spécifiques sont idéales."

Courir en plein soleil, est-ce vraiment à bannir? "Oui, ce n’est pas raisonnable." Le principal danger est le coup de chaleur et le risque cardio-vasculaire. Alors oui, on risque davantage la crise cardiaque en faisant son jogging à midi, "d’autant plus lorsque l’on est porteur d’une pathologie car les traitements peuvent être facteurs de risque."

Tout le monde est concerné par le risque, même les sportifs de haut niveau. "J’ai vu un jeune être victime un coup de chaleur à deux kilomètres de l’arrivée d’un triathlon, qui s’est réveillé trois semaines plus tard ! Le coup de chaleur est une urgence médicale absolue avec un pronostic vital qui est régulièrement engagé. Avant 2003, c’était entre 20 et 50 % de mortalité. Depuis, les gens sont mieux informés et les Urgences mieux préparées." Un sportif alerté en vaut peut-être deux…


Le coup de chaleur, c’est aussi à la maison

Le centre médico-sportif reste ouvert tout l’été au stade Louis-II.
Le centre médico-sportif reste ouvert tout l’été au stade Louis-II. Photo Cyril Dodergny

Les conseils sont souvent des règles de bon sens. Le docteur Richard Manas insiste notamment sur l’intérêt de ne pas être seul pour pratiquer une activité physique.

"C’est très important en termes de prévention car le coup de chaleur peut se faire à la maison. Certaines personnes n’ont pas de sensation de soif. De plus, il faut boire avant de ressentir la soif."

Pour une personne faisant une activité physique modérée, un verre tous les quarts d’heure est généralement conseillé. Mais les situations sont très différentes en fonction des individus et des lieux.

"Les climats humides, comme ici avec un taux d’environ 70 % d’humidité, empêchent notamment l’évaporation de la sueur. De là vient la sensation désagréable que nous ressentons."


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.