“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Du rififi en pays grassois

Mis à jour le 31/12/2019 à 10:21 Publié le 31/12/2019 à 10:20
Cette année encore, Monaco-Matin a accentué sa présence sur les réseaux sociaux (Facebook, Instagram, Twitter).

Cette année encore, Monaco-Matin a accentué sa présence sur les réseaux sociaux (Facebook, Instagram, Twitter). T.M.

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Du rififi en pays grassois

L’année se termine avec une hausse de plus de 50 % de nos audiences sur notre site internet et la satisfaction de pouvoir compter sur une communauté fidèle d’abonnés. Merci à vous tous !

Ils font partie de notre quotidien et sont même devenus un métier pour les “community manager” et autres “influenceurs”. Chronophages pour beaucoup, agaçants pour certains, voire carrément rebutants pour d’autres, les réseaux sociaux ont supplanté le café du commerce et donné une voix aux plus haineux comme aux bienveillants. Résultat : le bien et le mal, le bon et le mauvais, le nauséabond et le sublime cohabitent en live sous nos yeux. Et nous, à Monaco-Matin, on se réjouit d’avoir fédéré une communauté indéniablement attachée à la Principauté et respectueuse de son prochain lors des nombreux débats nés sur la Toile. Des échanges de clavier à clavier sinon constructifs, toujours instructifs. Rarement masqués.

Surtout, nous n’avons pas les yeux qui saignent à la lecture du vocabulaire utilisé et encore moins l’obligation de faire en permanence la police pour supprimer des proses insultantes, diffamatoires ou tout simplement odieuses.

L’info locale en tête

Si un tweet ou un post ne saurait être tenu comme une vérité absolue et que le journaliste a plus que jamais son rôle à jouer pour recouper l’information et la passer au tamis, votre rôle d’alerte a été décuplé de manière évidente. Et vous en usez, chaque jour, pour nous adresser par messages privés des photos insolites, des idées de sujets, des témoignages, voire même nous relater des faits graves ou nous demander de l’aide dans la recherche d’un proche par exemple. Tout n’est évidemment pas publié, mais chaque alerte reçoit notre attention.

Bien conscient que journaux et lecteurs n’ont jamais été aussi proches, Monaco-Matin a ainsi investi les réseaux sociaux, avec prudence et patience, pour aujourd’hui compter sur une large communauté d’abonnés et followers. Autant de personnes qu’il est désormais possible d’avertir, sonder et, bien évidemment, informer. Et, avant de tourner la page de 2019, nous ne sommes pas peu fiers de vous annoncer que vous avez été des millions à vous connecter sur notre site monacomatin.mc cette année, et plusieurs dizaines de milliers à nous suivre assidûment sur Facebook, Instagram et Twitter. Trois outils pour autant de manières d’échanger avec vous (lire ci-contre).

Et ô surprise, ces nouvelles technologies n’ont pas gommé toutes vos habitudes et goûts. Cette année encore, les faits divers, graves ou insolites, trustent le classement des meilleures audiences de notre site internet et ont nourri des milliers de commentaires sur notre page Facebook. Plus que le fait divers, l’information de proximité reste la plus recherchée. Pour preuve, le podium des articles les plus consultés en ligne réunit un sujet sur les mesures de sécurité drastiques mises en place lors de la venue du président chinois Xi Jinping en Principauté ; une exclusivité Monaco-Matin avec la présentation de la maquette du futur centre commercial de Fontvieille ; et le portrait d’un influenceur (tiens donc) local spécialisé dans les grosses cylindrées. Au total, notre site internet a ainsi enregistré une hausse de plus de 50 % de son audience par rapport à 2018.

L’ensemble de la rédaction vous remercie pour cette fidélité et vous donne rendez-vous dès demain, en 2020, pour parler de vous et de Monaco. Sur les réseaux, bien sûr, mais avant tout sur le papier.

Trains à l’arrêt, bus détournés, stationnement interdit, fenêtres fermées, bouches d’égout scellées… les mesures drastiques pour la venue de Xi Jinping à MonacoEXCLUSIF. Voilà à quoi va ressembler le centre commercial de Fontvieille

en 2027

GMK, l’influenceur qui affiche ses grosses cylindrées à Monaco

Une femme entre la vie et la mort après avoir été poignardée

par son conjoint à Monaco

EXCLUSIF. Décès à Saint-Tropez du milliardaire suisse Maurice A. Hamon

VIDÉO. Un drame évité de justesse pendant la No Finish Line de Monaco

PHOTOS. Brûlé à l’acide, amputé d’une patte… 4 chiens maltraités sauvés

et rééduqués par la société monégasque Sky Dog

Attention ! Une nouvelle arnaque téléphonique cible les personnes âgées

à Monaco

PHOTOS - Énorme glissement de terrain sur la Moyenne Corniche,

la route totalement coupée au niveau de Cap-d’Ail

Découvrez la nouvelle photo officielle de la famille princière de MonacoPHOTOS et VIDÉO. Une grue s’écroule sur un chantier de Monaco

et fait au moins un blesséVIDÉO. Un drame évité de justesse pendant la No Finish Line de Monaco

Elle renverse un piéton à Monaco, sa faute d’inattention lui coûte très cher

Trains à l’arrêt, bus détournés, stationnement interdit, fenêtres fermées, bouches d’égout scellées… les mesures drastiques pour la venue de Xi Jinping à Monaco

L’enterrement de vie de garçon tourne au drame : noyade mortelle

à la plage de la Mala

Intempéries : dix-sept personnes coincées dans un restaurant au bout de la digue de Fontvieille à Monaco

Quand Cristiano Ronaldo rencontre Michael Jordan à Monaco, « ça accroche entre eux »

Une femme entre la vie et la mort après avoir été poignardée par son conjoint à Monaco

Porté disparu, le jeune Monégasque est rentré chez lui

800 croisiéristes contraints de dormir au stade Louis-II à Monaco

C’est le dernier né chez Monaco-Matin. Notre compte Instagram a été créé le 19 juin 2018 et se porte bien avec ses quelque 11 600 abonnés pour 352 publications. Ici, l’image y est reine. Par sa puissance, sa beauté, son aspect insolite ou, tout simplement, parce qu’une photo résume bien souvent nombre de paroles. Plus people, plus glamour surtout.

Une manière aussi de mettre en avant notre équipe de photographes qui posent chaque jour leurs regards sur l’actualité de la Principauté et celles et ceux qui la font vivre. Jean-François Ottonello (@gieffo), Cyril Dodergny, Dylan Meiffret et Sébastien Botella.

En 2019, quelques portraits ont été récurrents, comme celui de Charles Leclerc, chouchou de la Principauté dont la communauté de fans grandit à vue d’œil. Pas un cliché du « Charlot » national ne vous a laissé indifférent. Mais au palmarès des photos les plus scrutées, la famille princière rafle quasiment tout le Top 10.

Sur le podium des plus « likées » (« aimées ») : le mariage de Louis Ducruet et Marie Chevallier cet été en la cathédrale de Monaco ; la réception de Charles Leclerc par le prince Albert II dans la cour du Palais après ses victoires à Spa et Monza ; et le mariage de Charlotte Casiraghi et Dimitri Rassam en juin.

N’hésitez pas à nous identifier et à partager vos plus belles photos avec le hashtag #monacomatin.

Comment écrire un papier ou s’imprégner d’un sujet sans prendre le pouls des personnes concernées. En cela, garder un œil sur Facebook réserve de bonnes surprises en complément de la matière première que sont les témoignages et le ressenti palpé sur le terrain.

Parce que les nouvelles générations ne voient que par les réseaux sociaux et s’y montrent prolixes, parce que les timides ou ceux qui craignent de s’exposer se révèlent parfois derrière l’écran, parce que c’est le moyen le plus simple de nous envoyer une vidéo ou une photo, et surtout parce que nous nous réjouissons d’avoir des abonnés investis, Facebook est le vecteur n° 1 d’interaction entre notre rédaction et vous - après le terrain. Bientôt (on l’espère) vous serez ainsi plus de 30 000 à nous suivre de près sur la plateforme chère à Mark Zuckerberg. Et on ne compte pas s’arrêter là.

Alors bien sûr, on s’agace parfois des aigris qui s’écharpent avec d’autres au moindre détail (souvent avant de se rendre compte qu’ils ne sont pas tant que ça en désaccord). Oui, on peste un peu quand on nous reproche d’être incapables de relire nos papiers à la moindre faute d’orthographe. Vous avez réson (sic) d’être exigeants mais le procès de l’analphabétisme pour une coquille, c’est un peu too much, non ?

Facebook est aussi l’occasion de prolonger nos sujets, de rebondir comme on dit dans le jargon. Nous nous efforçons ainsi de publier des pastilles vidéos quand les reportages s’y prêtent. Immortaliser les courageux du bain de Noël ou la rentrée scolaire, interviewer les stars du petit écran lors du Festival TV de Monte-Carlo, pénétrer les coulisses du Grand Prix ou du Rallye Monte-Carlo, mettre en lumière le travail d’un artisan… Le tout avec un simple smartphone. Notre drone s’offre aussi quelques sorties, comme pour capter les images de l’éboulement sur la Moyenne corniche, en avril à Cap-d’Ail.

Les projets structurants et les visites de lieux insolites en Principauté ont la cote sur Facebook, tout comme les débats de société, les mouvements sociaux, les intempéries, les innovations en matière d’environnement ou encore les évènements culturels ou sujets gastronomie. Quant à votre implication, elle se mesure au taux de partage des infos trafics et appels à témoins ou le taux de participation à nos sondages épisodiques qui ne cesse d’augmenter.

Parce que les excès y sont plus nombreux et que longtemps l’information n’y était résumée qu’à une poignée de caractères, Twitter n’a jamais été notre vecteur de communication privilégié.

Pour autant, le petit oiseau bleu n’est pas sans utilité. Outre le fait que vous y ayez chaque jour la primeur de la Une du lendemain, Twitter est un formidable outil d’alerte pour vous mobiliser en cas de disparition inquiétante d’un(e) ado ou encore pour partager des infos trafic et vous empêchez de perdre de longues minutes dans un embouteillage en Principauté ou à ses portes. Le réseau social reste aussi une fenêtre ouverte sur le monde au regard de la variété de nationalités composant la Principauté comme notre lectorat.

Sans surprise, la Une de l’année revient à Charles Leclerc et sa victoire à Monza. Quant au dernier buzz en date, il remonte au samedi 28 décembre et l’annonce, en exclusivité, du départ de Leonardo Jardim de l’AS Monaco.

Felix Dol-Mailllot
Palais princier
Le 12 septembre 2019, le prince Albert II recevait Charles Leclerc au Palais princier pour le féliciter après ses victoires à Spa et Monza en F1.
Cyril Dodergny
Voilà à quoi ressemblera Fontvieille en 2027. Révélée en exclusivité, cette image a fait l’objet de centaines de commentaires et débats constructifs.
(Photomontage Socri Reim)
Sans surprise, la Une de l’année sur Twitter est celle consacrée à la victoire de Charles Leclerc dans le temple de Monza et ses tifosi.

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.