“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

  • Et si vous vous abonniez ?

    Au quotidien, où que vous soyez, consultez le journal complet en ligne, dès 6h du matin.

    Abonnez-vous

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Voleur et fier de l'être

Mis à jour le 12/12/2015 à 05:11 Publié le 12/12/2015 à 05:11
Le tribunal s'est laissé le temps de l'expertise psychiatrique pour se prononcer sur la responsabilité du prévenu.

Le tribunal s'est laissé le temps de l'expertise psychiatrique pour se prononcer sur la responsabilité du prévenu. archives M. A.

Monaco-Matin, source d'infos de qualité

Voleur et fier de l'être

Étrange… Le 30 novembre dernier, à l'approche de la fermeture du magasin Sephora, dans la galerie commerciale du Métropole, Marek a volé deux flacons de parfum Dior, d'une valeur de 244,50 €.

Étrange… Le 30 novembre dernier, à l'approche de la fermeture du magasin Sephora, dans la galerie commerciale du Métropole, Marek a volé deux flacons de parfum Dior, d'une valeur de 244,50 €.

Au moment de comparaître devant le tribunal correctionnel, menotté, ce charpentier de nationalité germano-polonaise n'est ni confus, ni consterné, et encore moins perturbé d'avoir accompli son méfait. Au contraire, le quadragénaire se prête aux formalités de la procédure avec sourire, moue, aisance, voire une joie certaine. Plus surprenant encore, le détenu espère que la sanction sera lourde… Une façon d'avoir le gîte et le couvert pour cet homme qui est sans domicile fixe ?

« Ce que je veux, quand je veux »

Le président Jérôme Fougeras Lavergnolle préférera attendre les résultats d'une expertise psychiatrique avant de prononcer une peine.

D'emblée, aux questions pertinentes du magistrat, le voleur reconnaît les faits. Quand il est interpellé, vers 19 h 35 par les policiers alertés par les vigiles, il vient de soustraire frauduleusement deux parfums de luxe dans la boutique de cosmétiques.

« Pourquoi ? demande le président.

- Pour ma consommation personnelle, répond le détenu…

- Que faites-vous à Monaco ? Où dormez-vous ?

- J'y viens tous les jours depuis le mois de septembre. Pour dormir, je vais à l'aérogare 2 de l'aéroport de Nice. Pour me nourrir, je vole des denrées alimentaires. »

Le marginal déclare encore : « Je prends ce que je veux et je vole quand je veux. J'ai de l'argent, mais je paie quand j'ai envie. Je n'ai pas besoin de voir un psychiatre. Un jour, je devrais certainement consulter…

- Vous avez déjà été condamné en Allemagne, Pologne, Luxembourg, Danemark et Finlande pour vols, note le président. Un sacré parcours de délinquant… »

Le procureur Cyrielle abondera dans le sens du magistrat. « Cet homme est asocial et son état de santé mentale laisse planer des doutes. Sans domicile fixe, il a déjà été contrôlé trois fois en Principauté. Je propose une peine de dix jours ferme. »

Le tribunal s'est laissé le temps de l'expertise psychiatrique pour se prononcer sur la responsabilité du prévenu.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.