“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Vite et bien avec la méthode FAST

Mis à jour le 22/05/2016 à 05:04 Publié le 22/05/2016 à 05:04
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Vite et bien avec la méthode FAST

Les peuplements de poissons représentent pour les plongeurs un des intérêts forts de leur plongée.

Les peuplements de poissons représentent pour les plongeurs un des intérêts forts de leur plongée. Or, pour les scientifiques ces peuplements peuvent être des indicateurs de qualité du milieu marin. La science participative est justement l'interface qui permet à des bénévoles d'apporter leur concours aux suivis mis en place par le milieu scientifique. Le laboratoire ECOMERS a développé une méthode de comptage et de suivi des peuplements de poissons orientée plongeurs amateurs. La science participative est désormais pour ce laboratoire de l'université de Nice un des moyens pour acquérir des données en milieu marin. En collaboration avec l'AMPN, ECOMERS a donc proposé la mise en place d'un suivi régulier des peuplements de poissons, à la suite d'une formation théorique pour les plongeurs amateurs.

À partir d'une liste préétablie de 23 espèces, les plongeurs devaient noter la présence ou non des espèces et noter la taille des individus (grands ou petits). Apparemment très simple, cette méthode a été comparée à des techniques classiques de comptage de poissons. Elle fournit des résultats pertinents et surtout, très rapidement, il est possible d'apprécier l'état des peuplements de poissons.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.