“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

VIDÉO. Polémique et controversé, "le Salon Top Marques a failli disparaître"

Mis à jour le 20/03/2019 à 10:42 Publié le 20/03/2019 à 10:28

VIDÉO. Polémique et controversé, "le Salon Top Marques a failli disparaître"

Après avoir décalé l’événement après le Grand Prix pour éviter la concomitance avec le Rolex Masters, le nouveau patron du salon dédié aux supercars et hypercars, Salim Zeghdar, dévoile un plateau prestigieux, en partie tourné vers les énergies de demain. Décrié pour ses nuisances, Top Marques "a réellement failli disparaître" selon le conseiller de gouvernement-ministre de l’Intérieur, Patrice Cellario, qui a accordé une étonnante interview au Youtubeur "POG" en guise de message de prévention.

>> LIRE AUSSI. Après débordements, polémiques, controverses... Un nouveau Top Marques surprenant et prudent à Monaco

C’est un rituel. Chaque année, des centaines et centaines de Youtubeurs et autres chasseurs de supercars débarquent en Principauté comme en pèlerinage à l’occasion de Top Marques. Essentiellement massés au rond-point du Portier, dans le virage du Fairmont et à l’entrée du tunnel, et portés par une euphorie collective, ces derniers entraînent les propriétaires de supercars à faire monter leurs bolides dans les tours. Des nuisances à répétition qui ont atteint leur summum, l’an dernier, dans le virage du Fairmont.
Des excès qui ont failli conduire à l’arrêt de la manifestation. Dans le rouge, le nouveau propriétaire, Salim Zeghdar, a donc décidé de montrer patte blanche et d’en finir, purement et simplement, avec les test-drive sur la voie publique.

En octobre dernier, il nous annonçait aussi sa volonté de travailler main dans la main avec les Youtubeurs. C’est donc sans surprise que la presse s’est retrouvée sur la touche ces derniers jours, découvrant une étonnante campagne de communication sur Youtube, fruit d’un partenariat entre Top Marques, le gouvernement et le Youtubeur “POG”.

"Le ministre veut que je passe un message"

L’an dernier, “POG” avait cristallisé les critiques ; cette année il endosse le rôle de "médiateur" et fait amende honorable. Se filmant au départ du hall de l’Hôtel de Paris, “POG” déambule place du Casino avant de répondre à une "convocation-invitation" du conseiller de gouvenement-ministre de l’Intérieur, Patrice Cellario.

« On m’a accusé d’avoir créé une émeute. La police a aussi menacé de me poursuivre pour outrages à agents et de me bannir de Monaco », rappelle-t-il, précisant : « Tout ça, c’est injuste je me suis expliqué dans une vidéo ». « Je suis devenu le bouc émissaire des problèmes de Top Marques », poursuit celui qui s’est acquitté d’une amende de 300 euros pour « moteur bruyant ».

« Ouf, j’ai eu le droit à quelques pics mais ça va. Le ministre veut que je passe un message », peut-on lire sur sa vidéo filmée dans le bureau de Patrice Cellario.
Après avoir rappelé que « l’automobile fait partie de l’ADN de la Principauté » et que « Top Marques est un Salon d’exception que la Principauté est heureuse d’accueillir », le conseiller ajoute : « Elle est beaucoup moins heureuse d’accueillir les incivilités qui se sont produites en marge du Top Marques 2018 ».

"ça risque fort d’être la dernière année, c’est l’année test"

D’où l’épée de Damoclès brandit par le gouvernement : "Ces incivilités ont mis en péril le Salon, poursuit Patrice Cellario. Cette année, nous avons accepté que le salon puisse se tenir après de longues réflexions. Pas au même moment et dans des conditions sensiblement différentes."

Journaliste d’un jour, “POG” relance : "Le salon pourrait donc disparaître l’année prochaine si ça se passe mal à nouveau ?".

"Oui, le salon a réellement failli disparaître parce que les incivilités l’ont fortement mis en péril. Si de telles incivilités venaient à se reproduire, je ne suis pas du tout sûr qu’il existerait un Top Marques 2020", tranche Patrice Cellario, qui avertit que les amendes seront « plus fortes » et l’immobilisation des véhicules possible bien au-delà des 48 heures.
« Il y a péril en la demeure. ça risque fort d’être la dernière année, c’est l’année test », résume “POG” à la sortie du ministère. « On risque de tous être perdants pour quelques excès.Donc, il faut qu’on se responsabilise, qu’on se passe le message », conclut-il.

Ce mardi vidéo avait été vue 220.000 fois sur Youtube et les quelque 360 commentaires témoignaient d’une adhésion quasi-unanime à ce message de prévention.

 


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct