“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

VIDEO. Le prince Albert II et la princesse Charlene de Monaco forment des vœux d’espoir pour 2021

Mis à jour le 31/12/2020 à 19:18 Publié le 31/12/2020 à 19:10
Lucide sur l’état du monde et de la société, conscient des difficultés qui s’annoncent, le prince et la princesse se veulent malgré tout plein d’espoir et d’encouragement pour 2021.

Lucide sur l’état du monde et de la société, conscient des difficultés qui s’annoncent, le prince et la princesse se veulent malgré tout plein d’espoir et d’encouragement pour 2021. Photo Eric Mathon/Palais Princier

Je découvre la nouvelle offre abonnés

VIDEO. Le prince Albert II et la princesse Charlene de Monaco forment des vœux d’espoir pour 2021

Après une année marquée par la pandémie et les nombreuses restrictions qui en découlent, le prince Albert II et la princesse Charlene souhaitent que nous en sortions "plus forts" pour 2021.

"L’année 2020 arrive à son terme." Ainsi démarraient jeudi soir les traditionnels vœux du souverain, accompagné pour la deuxième année consécutive de la princesse Charlene.

Le soulagement était presque palpable dans la voix du Prince Albert II, de voir s’achever cette année qui "demeurera dans nos mémoires, marquée par le doute, la peur, la douleur, en raison de la pandémie de la Covid-19 qui s’est propagée à travers notre planète".

C’est avec une joie particulière, malgré la difficile période, que le souverain s’est prêté à l’exercice de ces vœux, diffusés sur Monaco Info et les réseaux sociaux à 19h: "Ce moment d’échanges de vœux est pour moi un moment privilégié par tradition, mais plus encore aujourd’hui en raison des circonstances qui nécessitent un message d’espoir et d’optimisme".

Se refusant à un optimisme effréné qui nous bercerait d’illusions, le prince établit d’abord le constat que dressent tous les spécialistes de monde: "Les dommages de cette épidémie ne s’arrêtent pas à la situation sanitaire. Tous les secteurs sont fragilisés et ce, pour plusieurs années".

Alors que s’éteint cette étrange année, le chef de l’État rappelle que le monde a changé, brutalement. "Cette crise sanitaire a bouleversé nos habitudes et nos certitudes. Elle a mis notre intelligence en mouvement pour réfléchir à tous les aspects de notre existence."

Vitalité, résilience, créativité…

Et c’est bien là que l’espoir commence à se dessiner: "Il ne faut pas étouffer cet élan, mais au contraire l’amplifier".

Conscient du marasme dans lequel semble s’enfoncer inexorablement l’opinion publique, à mesure que défilent les mutations de virus, les vagues de contaminations, et les restrictions de liberté, il fait appel à "la vitalité et la résilience de nos esprits (...) au moment même où nous avons le plus besoin de lumière, de chaleur et d’évasion pour ne pas être submergés par le découragement".

L’année dernière, comme en 2016, le prince Albert II en appelait à l’exemplarité des décideurs internationaux. Cette année encore, il rappelle la nécessaire solidarité face aux difficultés à venir: "Il est indispensable que l’ensemble des pays, leurs responsables politiques, s’engagent à appréhender notre futur avec une approche innovante tant les défis apparaissent d’une ampleur inégalée".

Au cœur de son règne, la préservation de l’Environnement semble plus que jamais sur le devant de la scène. Le prince se dit "convaincu à la fois de l’actualité de nos missions et de la nécessité de nous réinventer encore", n’hésitant pas à appeler à être "exemplaire" en matière de "sobriété énergétique".

Un engagement qu’il porte aussi sur le plan économique où il encourage chacun à relancer "la curiosité, la découverte, la créativité" pour sortir "plus forts" et pour "faire face aux grands défis environnementaux et sociaux".

Les bouleversements climatiques ont des conséquences humanitaires, et provoquent des catastrophes naturelles, dont certains ont touché notre région ces deux dernières années, et qui font des victimes, pour lesquelles le prince souverain a eu une pensée.

"Je salue celles et ceux qui s’engagent, avec générosité et solidarité, pour soulager ces personnes dont le nombre croît dramatiquement année après année. Collectivement, nous devons faire preuve de responsabilité dans nos décisions afin d’offrir un avenir fondé d’espoirs pour les peuples durement touchés par ces crises qui se succèdent et se superposent, tout en préservant les aspirations des jeunes générations."

Constant dans ses vœux pour la jeunesse, d’année en années, il rappelle ce qui devrait relever du simple bon sens, avec des mots parfois résignés: "Notre responsabilité est de leur laisser une planète vivable et vivante, mais aussi leur donner les moyens de préparer, inventer et transformer l’avenir".

"Une société plus bienveillante"

En attendant l’arrivée de cette nouvelle année, le chef de l’État fait un rappel poétique des recommandations sanitaires: "Je sais que vous ne pourrez pas profiter pleinement de vos familles car la crise sanitaire nous impose d’être prudents, de protéger celles et ceux qui nous sont chers. Cette distance et ces contraintes seront, cette année, les marques de notre affection envers nos proches, nos familles, que nous voulons préserver de la maladie".

Enfin, après avoir exprimé sa gratitude envers son gouvernement et ses fonctionnaires, le prince Albert II se veut encourageant et plein d’espoir: "Je suis convaincu que l’année 2021 nous permettra de surmonter cette épreuve grâce à la solidité de notre modèle économique et social, aux talents qui œuvrent au sein des secteurs public et privé. (...) Notre meilleur atout est notre intelligence collective et l’envie de construire ensemble un avenir meilleur. Il nous faut préserver ensemble une planète durable. Il nous faut inventer ensemble une société plus bienveillante. Je vous assure de ma volonté sans faille de mener, hors de cette crise sanitaire, la Principauté vers un horizon toujours plus stable, plus prospère et plus juste".

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.