“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

VIDÉO. Le parcours du combattant pour faire ses courses à Monaco

Mis à jour le 16/03/2020 à 21:23 Publié le 16/03/2020 à 21:23
Impressionnante file d’attente ce lundi au Carrefour de Fontvieille.

Impressionnante file d’attente ce lundi au Carrefour de Fontvieille. Photo Jean-François Ottonello

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

VIDÉO. Le parcours du combattant pour faire ses courses à Monaco

Afin de limiter la propagation de l’épidémie de coronavirus, les autorités et les supermarchés ont pris des mesures, conduisant à un accès limité aux magasins et, donc, à de longues files d’attente.

Vous l’avez sans doute remarqué si vous avez tenté de faire vos courses ce lundi matin: plusieurs supermarchés ont mis en place un filtrage à l’entrée des magasins. Résultat: à l’entrée de l’hypermarché carrefour de Monaco ce matin, une file d’attente qui donnait le vertige.

En cause? La réglementation qui interdit les rassemblements de plus de 100 personnes. C’est ce qu’explique la communication du groupe.

"Nous faisons suite aux instructions des autorités. L’idée, c’est de minimiser le nombre de personnes à l’intérieur du magasin. Quand quelqu’un sort, un autre rentre. La file d’attente peut sembler impressionnante, mais en fait ça passe plutôt rapidement." Du moins on l’espère, car dans la queue, on ne respecte pas vraiment les distances de sécurité sanitaire.

Aucune pénurie à l’horizon

À l’intérieur, une caisse sur deux est ouverte, un marquage au sol délimite les espaces d’attente, et des plaques transparentes en plexiglas sont apparues sur les caisses, pour protéger les employés et employées de caisses.

"Nous avons été reçus par la direction, à qui nous avons fait part de nos inquiétudes. Depuis l’installation des plexiglas, nous sommes un peu plus rassurés, mais pas totalement tranquilles", confie Amor Ben Hamida, délégué syndical du magasin de Monaco.

C’est aussi pour des questions de sécurité que le petit Casino du port Hercule a limité l’accès à ses rayons. "Ce ne sont pas les mesures imposées qui m’ont conduite à faire cela, mais pour la sécurité de tout le monde. Il y avait vraiment trop de monde. Une trop forte densité. Alors j’ai fait appel à des vigiles dès [hier] matin. On fait en sorte que ça circule."

Les deux enseignes assurent n’avoir aucun problème de stock à l’horizon, et qu’il n’est pas nécessaire d’acheter en grande quantité. Elles assurent également avoir renforcé leurs services de livraison à domicile. À Carrefour, il faut quand même se déplacer pour faire ses courses, mais Casino propose de prendre les commandes par téléphone ou par mail.

Le marché par téléphone

Au marché de la Condamine, aussi, on cherche à privilégier le « sans contact ». Les espaces de restauration sont fermés, comme tous les autres restaurants de la Principauté, mais les commerces restent ouverts. Toutefois, pour faciliter vos courses, et éviter les contacts prolongés, qui font partie de l’ADN du marché, la mairie a mis en place sur son site les listes des commerçants qui peuvent préparer vos courses.

"Si vous souhaitez vous déplacer pour faire vos achats, merci de respecter une distance d’1,50 mètre entre vous et les autres personnes. L’horaire de fermeture du marché de la Condamine est fixé à 15 h 30", précise-t-on.


Casino Port Hercule : +377.93.30.56.78.
Mairie de Monaco : www.mairie.mc

Au Casino du Port Hercule, des vigiles filtrent l’accès au magasin.
Au Casino du Port Hercule, des vigiles filtrent l’accès au magasin. Photo Arnault Cohen

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.