“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

VIDEO. Cette étudiante azuréenne passionnée de basket fait hurler de rire Facebook et Instragram

Mis à jour le 13/02/2017 à 13:43 Publié le 13/02/2017 à 05:03
Mélissa Uhel, alias Mely Curly.

Mélissa Uhel, alias Mely Curly. Photo Jean-François Ottonello)

Monaco-Matin, source d'infos de qualité

VIDEO. Cette étudiante azuréenne passionnée de basket fait hurler de rire Facebook et Instragram

Mélissa Uhel est étudiante et basketteuse à la Monaco Basket Association. Mais depuis juillet 2016, la jeune femme se livre parallèlement à une toute autre activité : celle d'humoriste 2.0

À 23 ans, Mélissa a une vie bien remplie. La jeune brestoise d'origine martiniquaise, arrivée à Nice il y a trois ans pour ses études de marketing cosmétique, compte 30.000 abonnés sur Facebook et Instagram.

La raison? Elle publie régulièrement de courtes vidéos humoristiques sur internet. Mais sa première passion reste le basket. "En arrivant à Nice je voulais absolument continuer le basket donc j'ai trouvé un club ici, le MBA (Monaco Basket Association)."

C'est ce qui l'amène à Monaco toutes les semaines, à raison de quatre entraînements d'une heure et demie et d'un match tous les samedis.

"Je m'y plais beaucoup et mes coéquipières sont géniales." Une vie à mille lieux de sa Bretagne natale.

"Je suis très attachée, je tiens à le dire, à mes origines brestoises. Avant de partir on me disait "Tu verras en fonction des régions les mentalités changent". Pour moi c'était des clichés. Oui c'est vrai que ça change, après ça n'a rien de négatif, c'est différent mais il faut s'adapter."

Une fine observatrice

Mélissa s'est inspirée de la vie quotidienne pour créer ses vidéos. "J'avais beaucoup de choses à dire, je suis très observatrice. J'aime beaucoup m'attarder sur les clichés, et je me suis dit: pourquoi ne pas le tourner en vidéo!" Ses thèmes de prédilection reflètent parfaitement sa personnalité : les relations fille-garçon, le métissage. Mélissa s'inspire de tout ce qui l'entoure.

Loin d'imiter les femmes déjà présentes sur internet à l'instar de Camille Lellouche (anciennement candidate de The Voice devenue humoriste), Mélissa a découvert l'univers des vidéos sur le tas. "La plupart des gens sont à Paris alors que moi je suis à Nice, du coup j'étais assez isolée. Je n'étais pas du tout dans cet univers."

Novice en matière de réseaux sociaux, elle ne s'attendait pas à un tel succès. "Au bout de trois mois, les gens ont commencé à partager mes vidéos. J'ai découvert que ça pouvait me ramener beaucoup d'abonnés!"

Et sa communauté ne cesse de s'agrandir: 16.000 abonnés sur Instagram et 14.000 sur Facebook. Des chiffres colossaux qui peuvent lui ouvrir certaines portes: "Des marques m'ont contactée, mais également d'autres personnes qui font des vidéos sur internet."

Mais malgré ce succès fulgurant, Mélissa n'a pas l'attention de tout miser sur cette activité: "Je ne compte pas trop investir en m'achetant par exemple une caméra (elle filme avec son téléphone portable), parce que ça va me mettre une certaine pression qui va m'empêcher d'exploiter ma créativité. Une fois qu'on a du bon matériel on se dit qu'il faut forcément faire du bon boulot donc ça met la pression. Je préfère rester comme je suis."

Lucide, elle n'oublie pas pour autant de s'amuser: "Pour l'instant, je fais ça tranquillement sans pression, tant que je peux m'éclater c'est le principal."


Mely Curly sur Youtube

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.