“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

VIDEO. Ce Niçois a composé une chanson pour les sinistrés de la Roya

Mis à jour le 24/11/2020 à 18:48 Publié le 24/11/2020 à 18:48
Sébastien Dutertry est compositeur de musiques de documentaire, à Paris. Niçois d’origine et Tendasque de cœur, il a composé une chanson, qui rend hommage aux sinistrés.

Sébastien Dutertry est compositeur de musiques de documentaire, à Paris. Niçois d’origine et Tendasque de cœur, il a composé une chanson, qui rend hommage aux sinistrés. DR

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

VIDEO. Ce Niçois a composé une chanson pour les sinistrés de la Roya

Sébastien Dutertry est compositeur de musiques de documentaire, à Paris. Niçois d’origine et Tendasque de cœur, il a composé une chanson, qui rend hommage aux sinistrés

"Je suis Niçois, mais je connais bien Tende. Enfant, j’étais malade et une infirmière, avec qui j’ai gardé le lien, vivait à Tende. J’y allais de temps en temps et, forcément, quand ça s’est passé, ça m’a fait un coup au cœur", raconte-t-il.

"On est oubliés"

L’infirmière en question, Pierrette Segato-Auda, l’a appelé pour lui demander d’écrire une chanson.
« On est oubliés, on est démunis, on n’a plus rien », lui a-t-elle dit. « C’est une amie très chère, une deuxième maman », explique Sébastien Dutertry, « elle aurait pu me demander n’importe quoi ».

Les mots d’une Tendasque

Il a donc écrit la chanson, très rapidement.
Pierrette lui ayant envoyé un mail pour lui décrire la situation, il a simplement pris ses mots. « Et, comme avec les pièces d’un puzzle, j’ai construit la chanson », précise-t-il. « Ce sont ses mots à elle : on est oubliés, on est sur le bord de la route. Je me suis dit que ça serait parfait pour un titre ».
La musique composée, Sébastien a publié la vidéo sur sa page Facebook, « comme une bouteille à la mer ».
Le compteur atteint les 40 000 vues en quatre jours, et le nombre de messages explose.

L’impression de ne pas faire assez

« J’ai répondu à tous les messages. Je me couchais parfois à cinq heures du matin, pour y répondre. J’ai par exemple reçu quelques mots du boulanger de Tende. Ça m’a touché, parce que ce sont des gens qui sont dans la galère, mais ils ont pris le temps de m’écrire pour me remercier. Avec Pierrette, on ne pensait pas du tout que ça allait prendre cette proportion ».
Le Niçois retient surtout un vrai élan de solidarité humaine. « On en a besoin, surtout en ce moment, muselés derrière nos masques ».

Et il aimerait surtout ne pas s’en arrêter là. « Même si j’ai écrit la chanson, ça ne panse pas tout le mal qui a été fait. On se dit que c’est une toute petite goutte d’eau, dans un immense océan. Encore aujourd’hui, je me sens inutile », regrette-t-il.

Sauvegarder les emplois

Sa crainte, et celle de Pierrette : qu’il n’y ait plus de travail, dans la vallée. « Un des buts, c’est de garder les emplois. S’il n’y a plus de travail, la vallée meurt ».
Après cette contribution artistique, Sébastien veut à tout prix éviter que les sinistrés soient oubliés. Il réfléchit donc déjà à une nouvelle façon d’agir.

La tombola du Secours populaire

La fédération des Alpes-Maritimes du Secours populaire se mobilise aussi en faveur des sinistrés de la tempête Alex.

Jusqu’au 16 décembre, vous pouvez participer à la tombola solidaire, soutenue par Julien Doré et une vingtaine d’artistes.
La totalité de la vente des tickets sera reversée au Secours populaire des Alpes-Maritimes, qui mène des actions sur place.

Pour participer à la tombola : karmadon.org/association/secours-populaire

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.