“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Victoire française aux Monaco Globe Series

Mis à jour le 08/06/2018 à 05:13 Publié le 08/06/2018 à 05:13
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Victoire française aux Monaco Globe Series

La première édition se termine ce vendredi avec la cérémonie de remise des prix. Les Français Paul Meilhat et Gwenolé Gahinet se sont imposés. Le Monégasque Pierre Casiraghi termine 7e

Trois jours, 19 heures et 17 minutes, c'est ce qu'il a fallu à Paul Meilhat et Gwenolé Gahinet pour rejoindre les côtes de Monaco. Comptant pour le nouveau championnat du monde IMOCA 2018/2020, cette première manche était organisée par le Yacht-club de Monaco. Partis dimanche en début d'après-midi, les monocoques ont filé plein Sud, direction la Corse puis la Sardaigne.

Un podium 100 % français

Longtemps dans le trio de tête, l'équipe SMA a finalement viré en tête avant le passage de Cagliari. Le duo ne sera plus inquiété et rejoindra le quai Louis-II, ce jeudi à 8 h du matin. Paul Meilhat déclarant à son arrivée au port : « Ce n'était pas vraiment gagné et nous avons dû rester concentrés jusqu'au bout. C'est un parcours magnifique. Il faudrait organiser une course en Méditerranée par an ! »

Isabelle Joschke et Alain Gautier du team Monin, et Fabrice Amedeo et Eric Péron de Newrest - Art et Fenêtres complètent le podium 100 % français à l'issue des 717,23 milles nautiques.

« Un véritable plaisir »

Côté monégasque, Pierre Casiraghi, en binôme avec Boris Herrmann sur Malizia II, est arrivé cinq heures après le duo vainqueur. Ils terminent ainsi à la septième place derrière l'équipe Groupe Setin de Manuel Cousin et Alan Roura. « C'était une course intense et incroyable à vivre », commente Pierre Casiraghi. Avant d'entrée dans le port, il a été rejoint en mer par sa femme Béatrice et Stefano, leur fils.

«Ces quatre jours ont été un véritable plaisir, même si on a eu toutes sortes de conditions météorologiques. C'est génial de naviguer chez nous, en Méditerranée, où on n'a pas l'habitude de voir ce genre de bateau. » La paire a vogué dans le ventre mou du classement tout au long de la course. « Ça a été compliqué et fatigant, comme pour tous les équipages j'imagine. Surtout sur le retour, après Porquerolles où le vent est tombé. C'est à ce moment que c'était le plus difficile pour notre bateau. »

La cérémonie de remise des prix se déroulera aujourd'hui, à 18 heures, au Yacht-club de Monaco.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.