“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Vers une nouvelle activité de services à Monaco

Mis à jour le 01/12/2016 à 05:02 Publié le 01/12/2016 à 05:02
Il a beaucoup été question des mutations de la place bancaire monégasque, mardi.

Il a beaucoup été question des mutations de la place bancaire monégasque, mardi. Michael Alesi

Vers une nouvelle activité de services à Monaco

Les élus du Conseil national ont adopté un projet de loi créant le multi family office en Principauté. Une nouvelle structure de conseil et d'assistance, dans un milieu en mutation

Le sujet a agité les débats. Les élus du Conseil national ont beaucoup parlé de finances, mardi soir en séance publique. D'abord lors des votes de projets de lois relatifs à l'échange de renseignements en matière fiscale (notre édition d'hier). Ensuite pendant les discussions sur un autre projet de loi créant l'activité de multi family office.

Les élus ont adopté, à l'unanimité, ce texte sur la création de ces structures de conseil et de services qui ont « vocation à regrouper différents intervenants spécialisés dans le ou les services répondant aux besoins exprimés par les familles concernées ».

Surtout, ce texte crée une nouvelle activité à Monaco et « s'inscrit dans un contexte de mutation de notre modèle économique et plus particulièrement de notre place bancaire », situe Marc Burini, le vice-président du Conseil national.

Un « cercle vertueux » ?

Le texte se place dans une politique « tendant à favoriser le développement d'une activité économique onshore et sur mesure », explique Jean Castellini, le conseiller de gouvernement-ministre des Finances et de l'Économie. Le « onshore », ce sont toutes les activités financières qui se déroulent sur le territoire d'un État. Autrement dit, l'opposé du « offshore ».

Thierry Crovetto (majorité), le rapporteur, espère l'apparition d'un « cercle vertueux » : « Le nombre important de résidents fortunés à Monaco susceptibles de faire appel à ces services pourra inciter des multi family offices à venir s'installer à Monaco. »

Autre espérance : que cette nouvelle activité puisse aussi être « un élément favorable à la prise de résidence à Monaco de certaines familles ».

Intéressant, puisqu'il a beaucoup été question de la valorisation du statut de résident monégasque, mardi soir. Notamment car les résidents ne sont pas concernés par les échanges de renseignements en matière fiscale prévus par les projets de lois adoptés.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct