“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Vers un escalator public en plein centre-ville

Mis à jour le 15/07/2016 à 05:02 Publié le 15/07/2016 à 05:02
L'équipement serait situé, boulevard de la République, juste à côté de la Pharmacie du Soleil.	
	(SAM Monaco Ingénierie Partners)

Vers un escalator public en plein centre-ville

Il paraît que du côté de Beausoleil, quelques amateurs de course à pied s'escriment sur les escaliers.

Il paraît que du côté de Beausoleil, quelques amateurs de course à pied s'escriment sur les escaliers. Ils avalent les volées de marches plutôt raides dans le sens de la montée ou de la descente. Et vite. Très vite. Pour les autres, ceux qui marchent, les escaliers représentent juste des montées un peu abruptes, parfois très fréquentées et pas toujours très agréables. Celle qui relie l'avenue du Général-De-Gaulle au boulevard de la République, par exemple. Sauf que bientôt, la configuration des lieux pourrait beaucoup changer.

En 2017, des travaux pourraient être entrepris afin de construire un escalator à la place du premier tronçon de l'escalier du Riviera. Mercredi soir, en séance du conseil municipal de Beausoleil, les élus ont adopté une délibération sollicitant des subventions pour financer le projet.

Le montant prévisionnel s'élève à 560 000 euros hors taxes. La commune devrait en financer 164 000, hors taxes là aussi. Le reste pourrait être pris en charge par la région, la Communauté d'agglomération de la riviera française ou l'État.

560 000 euros hors taxes

Ce point de l'ordre du jour n'a d'ailleurs pas vraiment causé de débats. « Je prends les escalators à Monaco et beaucoup ne fonctionnent pas », note toutefois Lucien Prieto (Ligue du Sud, opp.). « Pendant vingt ans, j'ai dit non », reconnaît Gérard Spinelli, le maire de Beausoleil. Depuis trois ou quatre je me dis : " ça commence à fonctionner en France ". Le matériel est très différent d'il y a longtemps. Il y en a à Monaco qui fonctionnent très bien, d'autres qui fonctionnent moins bien ».

Le projet peut « favoriser le commerce », assure-t-il. Même si Gérard Spinelli reste prudent. « Je ne fais pas le malin, dit-il encore. S'il faut dans trois ans, on me le reprochera ou on me dira : " Monsieur le maire c'est génial "».


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct