“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Vengerov, la résurrection d'un surdoué

Mis à jour le 09/08/2016 à 05:09 Publié le 09/08/2016 à 05:09
Leçon de maître pour surdouée, vendredi dernier à Menton.

Vengerov, la résurrection d'un surdoué

Maxim Vengerov, que les plus grandes scènes du monde s'arrachent, et qui vit à Monaco avec sa femme et ses deux enfants, est né en 1974 à Novossibirsk en Sibérie.

Maxim Vengerov, que les plus grandes scènes du monde s'arrachent, et qui vit à Monaco avec sa femme et ses deux enfants, est né en 1974 à Novossibirsk en Sibérie. Sa famille n'était pas riche, vivant dans un deux-pièces en sous-sol, dans ce pays accablé de froid où les aliments étaient rationnés et les maisons mal chauffées.

Son père est hautboïste dans l'orchestre de la veille et sa mère chef de chœur dans un orphelinat.

Très tôt, Maxim manifeste des dons rares pour le violon.

C'est alors qu'il est présenté à Galina Tourtchaninova. Il se souvient encore de la méchante claque qu'elle lui donna dans le ventre dès le premier cours. C'était une école à la dure ! Il avait 5 ans et possédait déjà une vingtaine de pièces par cœur. Intransigeante, Galina Tourtchaninova lui imposa sept heures de travail par jour. On voit le résultat.

« A 7 ans, dit Maxim Vengerov, je pouvais jouer à peu près n'importe quel morceau que je joue aujourd'hui ! »

Lui-même a son idée sur l'enseignement des surdoués : « Il vaut mieux commencer à apprendre le violon très tôt, idéalement à 4 ou 5 ans. Après 6 ans, c'est déjà trop tard ! »

Jusqu'en 2007, la carrière de Vengerov a été fulgurante, accumulant dans tous les pays les succès et les grands prix du disque. Puis, souffrant de microtraumatismes à l'épaule, il a dû annuler ses concerts. Après un arrêt de quatre ans, il effectuait son retour en 2011 à Bruxelles. Sa carrière a pris un nouveau départ. Lors du concert qu'il a donné le 8 mai dernier à Monaco avec le Philharmonique de Monte-Carlo, il a joué l'un des plus beaux concertos de Beethoven que nous ayons entendus. Le Vengerov d'avant était ressuscité.

Il est sûr qu'il a des choses à dire aux élèves de la master-class…


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct