Rubriques




Se connecter à

Venez applaudir les futures stars du cirque

Ce week-end marquera la 8e édition du festival New Generation, le concours circassien de jeunes artistes. Un rendez-vous à ne pas manquer. Alors, en piste !

Romy Fuster Publié le 01/02/2019 à 05:16, mis à jour le 01/02/2019 à 05:16
Pour Pauline Ducruet, « ces jeunes réalisent leur rêve ».
Pour Pauline Ducruet, « ces jeunes réalisent leur rêve ». Frédéric Nebinger / Palais princier

L’ambiance était studieuse, hier après-midi, sous le chapiteau de Fontvieille. C’était l’heure des répétitions du festival New Generation. Danseuses, acrobates, clowns… Tous ont reproduit avec sérieux leur numéro.

Vêtues de leur costume, des danseuses s’approprient la scène, sous l’œil attentif de Pauline Ducruet, la présidente du concours. « Cette compétition a pour but de revisiter des numéros afin de les rendre plus modernes, explique la fille de la princesse Stéphanie. Elle représente la nouvelle génération d’aujourd’hui : ce sont des jeunes qui réalisent leurs rêves. »

Une compétition unique au monde

 

Et justement, la plus jeune candidate n’a pas plus de 4 ans. Émerveillée, elle tient timidement la main d’une autre danseuse. Très vite, tous les professionnels envahissent l’espace pour le grand final. Il faut savoir se placer correctement : les plus grands derrière, les plus petits devant. Tout doit être parfait pour demain.

Les quelques privilégiés présents découvrent une pléiade d’artistes couverts de paillettes. Et si l’ambiance est aussi studieuse, c’est parce que cette compétition est unique au monde. Elle regroupe de jeunes passionnés, venus du monde entier : Hongrie, Mexique, Allemagne, Chine… Autant de nationalités différentes, qui convoitent le Junior d’or, d’argent ou de bronze.

Parmi ces jeunes talents, Jacky, jeune homme de 17 ans, membre de la famille Gärtner : « C’est une compétition où tous les jeunes artistes se défient pour voir qui est le plus fort », déclare-t-il. Un concours crucial pour cet amoureux des éléphants, qui les considère comme sa propre famille : « Les éléphants, pour nous, c’est comme nos mères. Nous sommes connectés et tout le temps ensemble. »

Ce concours international s’inscrit dans la continuité du Festival du cirque de Monte-Carlo. Alors rendez-vous samedi et dimanche, sous le chapiteau de Fontvieille, pour voir en action les jeunes circassiens qui feront le cirque de demain. Avec, cette année, un tout nouveau numéro venu tout droit de Chine : les deux garçons au fil élastique…

Offre numérique MM+

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.