“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Veillée d’armes sur le port

Mis à jour le 27/06/2019 à 10:16 Publié le 27/06/2019 à 10:15
L’an dernier, l’Irlandais Shane Been (à g.) a battu l’Italien Alberto Zorzi in extremis.

L’an dernier, l’Irlandais Shane Been (à g.) a battu l’Italien Alberto Zorzi in extremis. Sporfot et J.-F.O.

Veillée d’armes sur le port

Un mois après le combat de rue entre chevaux mécaniques, voici venu le temps de la bataille des barres. Les meilleurs cavaliers du monde sont attendus dès aujourd’hui sur la piste du port Hercule

Aurons-nous droit à un final aussi époustouflant que celui de l’an dernier ? Les deux cavaliers qui avaient bataillé jusqu’à l’ultime barre du dernier Jumping international de Monte-Carlo, le 30 juin 2018, seront en tout cas présents cette semaine sur la piste éphémère installée sur le port Hercule.

L’Italien Alberto Zorzi, battu de 16 centièmes de seconde par l’Irlandais Shane Been, aura sans doute très envie de prendre sa revanche, samedi soir, pour remporter le LGCT Grand Prix du Prince de Monaco, l’épreuve reine de ce 14e Jumping de Monte-Carlo. Une épreuve dotée de 300 000 e, dont 100 000 e pour le vainqueur. Ça aide un peu pour la motivation.

Ils ne seront toutefois pas les seuls à convoiter ce titre prestigieux, à mi-parcours du championnat. La plupart des meilleurs cavaliers de saut d’obstacles de la planète sont, en effet, attendus en Principauté à partir d’aujourd’hui et jusqu’à samedi. Après Stockholm (Suède) et Cascais (Portugal) et leurs très grandes arènes, les athlètes vont se confronter sur une des plus petites pistes du circuit (2 025 m²) et sur des parcours ultra-techniques.

La star britannique Ben Maher, en embuscade à la 3e place du classement LGCT (Longines Global Champions Tour) avec 187 points, tentera de profiter de l’absence de ses adversaires en tête du circuit, le Belge Pieter Devos (206 points) et l’Allemand Daniel Deusser (190 points) pour refaire son retard. Mais il devra composer avec une concurrence féroce, à l’instar du Suisse Martin Fuchs (numéro 3 mondial et qui a déjà emporté deux Grands Prix cette saison, dont le dernier en date au Portugal) ; de l’Australienne Edwina Tops-Alexander (vainqueur du circuit LGCT en 2011 et 2012 et du Super Grand Prix de Prague en décembre dernier) ; d’Eric et Maikel van der Vleuten (Pays-Bas), père et fils, et, on l’a vu, des deux stars de l’an dernier à Monaco, Alberto Zorzi et Shane Breen.

Comme les pilotes le 26 mai dernier, les cavaliers vont lâcher les chevaux ce samedi soir. Spectacle garanti.

À côté de cette course de saut d’obstacles 5 étoiles (CSI 5*), les cavaliers monégasques donneront tout pour se distinguer dans une autre compétition, la CSI 2*. Ils seront 15 parmi les 65 cavaliers, professionnels et amateurs, engagés. Deux d’entre eux, Ilaria Sutera et Wenceslas Thomel, font partie des prétendants à la victoire.

En outre, une nouvelle épreuve est créée cette année pour les cavaliers monégasques, dans la catégorie « National » : le prix FEPM (Fédération équestre de la Principauté de Monaco). Treize nationaux et résidents âgés de 11 à 18 ans y sont inscrits.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.