“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Vadim Repin et son ami , un Stradivarius de 1733

Mis à jour le 12/10/2018 à 05:17 Publié le 12/10/2018 à 05:17
L'enfant prodige revient à Monaco pour deux concerts.

L'enfant prodige revient à Monaco pour deux concerts. Jean-François Ottonello

Vadim Repin et son ami , un Stradivarius de 1733

Le grand violoniste jouera ce soir et dimanche à l'Auditorium Rainier-III, avant de partir en tournée, la semaine prochaine, avec le Philharmonique de Monte-Carlo à Salzburg

Le grand, l'illustre, le légendaire violoniste Yehudi Menuhin a dit de lui : « C'est le plus parfait violoniste qu'il m'ait été donné d'entendre. » On ne saurait imaginer plus beau compliment !

Vadim Repin fut, en effet, cet enfant prodige qui remporta à 11 ans le concours international Wieniawski en Pologne, qui joua pour la première fois au Carnegie Hall de New York à 15 ans, et qui fut, à 17 ans, le plus jeune vainqueur dans l'histoire du grand concours Reine Elisabeth de Belgique...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct