“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Unik Art , une ruche d'artistes en centre-ville

Mis à jour le 27/11/2017 à 05:26 Publié le 27/11/2017 à 05:25
Valentine entourée d'environ 30 artistes embarqués dans l'aventure « Unik Art » et du maire Gérard Spinelli.

Valentine entourée d'environ 30 artistes embarqués dans l'aventure « Unik Art » et du maire Gérard Spinelli. S.I.

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Unik Art , une ruche d'artistes en centre-ville

Depuis quelques jours les artistes de tous horizons ont leur lieu de résidence à Beausoleil.

Depuis quelques jours les artistes de tous horizons ont leur lieu de résidence à Beausoleil. « Unik Ar » qui vient d'être inauguré en grande pompe, né d'une initiative privée et risquée prise par Stéphanie Natera, elle-même artiste plasticienne, qui signe sa production Valentine. Une vraie gageure quand on sait de surcroît que, malgré l'aménagement intérieur judicieux des 400 mètres carrés de plancher sur trois niveaux et l'impressionnant graff de la façade réalisé par Otom, rien n'empêchera les bulldozers de raser ce pâté de maisons d'ici trois ans. Urbanisation oblige.

Parmi les quelque deux cents invités et presque trente artistes présents, le maire Gérard Spinelli, dont la participation était plus amicale que protocolaire, s'est réjoui de la belle énergie émanant du lieu… unique en son genre.

Le second souffle

« J'étais arrivée au bout d'un chemin, en voici un autre qui s'ouvre sur la création, l'expérimentation et la rencontre artistique », a lancé Valentine dans une certaine solennité. « Je ne remercierai jamais assez Patrick Gibelli (N.D.L.R. sculpteur beausoleillois) qui a donné à ma carrière artistique un essor décisif ».

La traversée du boulevard Guynemer - du numéro 3 (« Loft Atelier ») au numéro 6 (« Unik Art ») -, a pris quelques années, qui font désormais partie de l'histoire de Valentine.

Histoire qui continue de s'écrire sur les murs d'« Unik Art » avec panache et talent.

L'endroit va maintenant affirmer son identité au gré de l'événementiel impulsé par Valentine. « Croiser des opinions autour de l'art, assis à une bonne table où la gastronomie viendra compléter le panel des disciplines artistiques présentes », tel est le souhait de la maîtresse de maison qui résume : « Ici nous ne sommes pas dans une galerie, encore moins dans un musée, c'est un lieu de vie ! »

« Ici nous ne sommes pas dans une galerie, encore moins dans un musée, c'est un lieu de vie ! » explique Valentine.
Le graffeur « Otom » a réalisé l'impressionnante fresque qui orne la façade d'Unik Art.

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.