Rubriques




Se connecter à

Une virée à Bussana Vecchia, sur les traces d'esprits frappeurs

Le calme absolu dans un lieu plutôt décalé voire fantasmagorique...

Publié le 28/10/2018 à 05:02, mis à jour le 28/10/2018 à 05:02
Bussana Vecchia s'est construit sur des ruines. Le village est peuplé d'artistes qui - en pleine rue - ont surfé sur la réputation de «village fantôme».
Bussana Vecchia s'est construit sur des ruines. Le village est peuplé d'artistes qui - en pleine rue - ont surfé sur la réputation de «village fantôme». M. Alesi et S.W

Le calme absolu dans un lieu plutôt décalé voire fantasmagorique... Situé à quelques kilomètres de San Remo en Italie, le village de Bussana Vecchia s'est construit sur des ruines. La cité de Ligurie reste marquée par un drame qui a décimé une partie de la population. C'était en 1887. Il y a 130 ans, le village est frappé par un terrible séisme qui entraîne la mort de 53 personnes et fait 27 blessés.

Les artistes jouent la carte « spectrale »

 

Les victimes ne sont autres que les fidèles qui assistaient à la messe à l'intérieur de l'église. Édifice dont la voûte s'est effondrée. Puis, Bussana Vecchia va renaître de ses cendres plusieurs décennies plus tard... Dans les années soixante, une poignée d'artistes « hippies » - venus de toute l'Europe - ressuscitent le lieu à l'abandon. Ils lui redonnent vie au beau milieu des décombres.

Aujourd'hui, ce sont les ruines du village et l'église de Bussana Vecchia qui contribuent à sa réputation de « ville fantôme ». La plupart des propriétés désertées abritent désormais des ateliers d'artistes. Lesquels ont joué la carte « spectrale » à fond. Le long des rues pavées, les sculptures de fantômes et les portes décorées de chauves-souris et têtes de mort en plastique s'invitent pour le folklore. Pas de spectres effrayants et dégingandés mais plutôt une ambiance bon enfant. Le gentil Casper aurait pu s'y plaire.

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.