Rubriques




Se connecter à

Une suite Dom Pérignon ouvre à l'hôtel de Paris à Monaco

Nom de code : suite pop-up.

CEDRIC VERANY Publié le 11/03/2016 à 05:13, mis à jour le 11/03/2016 à 05:13
Photo Jean-François Ottonello

Nom de code : suite pop-up. Pop-up pour éphémère. Depuis le début de la semaine, la suite d'angle 321-322 de l'Hôtel de Paris est devenue pour trois mois la suite « Dom Pérignon ». Un mariage entre deux marques de luxe. Le premier d'une série qui devrait se poursuivre dans les prochaines semaines à l'hôtel de Paris, toujours en travaux.

« Nous nous sommes investis pour créer ce produit unique », note Luca Allegri, qui dirige les opérations hôtelières de la Société des Bains de mer. « La clientèle est désireuse de vivre cette expérience. C'est aujourd'hui ce qu'elle recherche dans un palace : vivre une expérience que l'on trouve nulle part ailleurs ».

L'alliance avec LVMH

La suite Dom Pérignon est en effet une première pour la marque française. Le choix du design tranche avec le côté Belle Époque de l'hôtel. Ici, les codes sont contemporains. Plutôt chaleureux. Mêlant le noir, le marbre et le bois. Dans le salon, une cave à champagne côtoie une photo en noir et blanc de Gainsbourg qui trône au-dessus d'un immense canapé anthracite.

 

Les équipes de l'Hôtel de Paris sont parties sur les terres des cépages de Dom Pérignon en Champagne pour prolonger l'expérience. Car en s'offrant une nuit dans la suite (facturée 4 500 euros), on peut profiter d'un dîner exclusif élaboré par Alain Ducasse, réalisé par Franck Cerutti. Et servi pour six convives sur la table en marbre de la salle à manger vue mer de la suite. La maison de « Dom Pérignon » a choisi de mettre en avant la cuvée Plénitude 2, poussée à maturation pendant seize ans, « l'age d'or du champagne » selon les connaisseurs, pour accompagner les mets.

Plus généralement, l'ouverture de cette suite marque symboliquement le partenariat entre la SBM et le groupe LVMH, propriétaire de la marque Dom Pérignon, qui est entré au capital de la SBM à hauteur de 5 % en juin dernier.

« Les relations existaient déjà, et cette opération bien sûr, renforce notre partenariat ». Après la fermeture de la suite pop-up Dom Pérignon, le 31 mai, d'autres devraient suivre. Avec d'autres marques du groupe LVMH ? Peut-être… « Nous avons beaucoup de projets avec d'autres marques prestigieuses pour cette année », sourit Luca Allegri. Qui garde sur ces projets, le mystère !

Photo Jean-François Ottonello.

Offre numérique MM+

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.