“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Une solution miracle contre le frelon asiatique ?

Mis à jour le 17/10/2017 à 05:32 Publié le 17/10/2017 à 05:32
Avant de parvenir à concocter son produit, l'apiculteur a dû se débarrasser de dizaines de frelons asiatiques.
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Une solution miracle contre le frelon asiatique ?

Persuadé d'avoir trouvé le remède contre les attaques de l'insectivore sur ses ruches, l'apiculteur mentonnais Augustin Sotille invite ses confrères à le rencontrer afin d'exposer sa méthode

Si on ne traite pas tout le Mentonnais, il en reviendra autant l'année prochaine », prévient-il d'un ton grave.

Sur son domaine, dans la vallée du Borrigo, Augustin Sotille s'adonne depuis plus de 20 ans à une passion dévorante : l'apiculture. Propriétaire de cinq ruches, contenant chacune près de 3 000 individus, le retraité de 80 ans élève des centaines d'abeilles, et de leur travail, il produit du miel.

Rien n'aurait su déranger la quiétude du passionné si ce n'est le frelon asiatique. « Ah, ça ! C'est un vrai problème pour tous les apiculteurs. Rien que l'année dernière, j'ai dû en tuer plus de trois mille », grogne-t-il.

L'ennemi numéro 1 des abeilles

Repéré pour la première fois en France en 2006, celui qu'on surnomme le « frelon à pattes jaunes » - ou vespa velutina pour son nom scientifique - s'est depuis répandu et a gagné les trois quarts du territoire français.

Accusé de décimer les colonies d'abeilles, l'insectivore est devenu l'ennemi numéro 1 des apiculteurs. « Le frelon asiatique reste en vol stationnaire devant la ruche. Il attend l'arrivée d'une ouvrière chargée de pollen, l'attrape, et la dévore. Et puis la présence du frelon stresse la ruche », explique l'apiculteur.

Face au problème, Augustin Sotille a fait preuve de patience et d'un brin de curiosité. Pendant de longues heures, au milieu de ses ruches, il a observé le comportement du vespa velutina, pour mieux l'abattre.

« Je me suis dit que si on arrivait à contaminer tout le nid d'un coup, on pourrait traiter le problème beaucoup plus rapidement », sourit-il, dégainant un vaporisateur bleu de sa poche. Augustin passe en mode démonstration.

Quelques minutes en embuscade et… « Regardez, il y en a un là ! » s'écrit le retraité en direction de l'insecte démasqué par son bourdonnement caractéristique. S'armant d'un filet à papillon, il capture le nuisible et l'enferme en le maintenant contre le fond d'un sceau. « Si on attrape des abeilles à la volée, elles sont perdues », dit-il en écrasant ces dernières avec ses doigts.

« Méthode rustique mais efficace »

«Je me suis rendu compte que le produit anti-tique pour chien, mélangé avec du lait de toilettes et de l'eau, ça permettait de contaminer un frelon sans qu'il ne meure dans l'instant », avance-t-il, vaporisant sa prise avec le liquide gras et blanchâtre de son cru. L'insecte, désorienté, s'envole péniblement pour rejoindre son nid, sans savoir qu'il empoisonnera lui-même les autres individus.

Certain que sa « méthode rustique mais efficace » viendra à bout du problème, l'apiculteur invite ses confrères à le joindre afin de leur présenter. Ainsi débarrassé de l'indésirable frelon, peut-être qu'Augustin retrouvera la quiétude qui lui manque tant.

Mélangez de la lotion insecticide pour animaux domestiques avec du lait de toilette et de l'eau (voir les dosages avec l'apiculteur).Munissez-vous d'un filet et d'un socle pour maintenir fermé ce dernier.

Repérez le frelon en vous assurant qu'il s'agit bien d'un frelon asiatique (ses pattes sont noires et jaunes, son thorax noir et velu et comporte un cercle orange vu du dessus, sa face est orange et allongée) et non d'un frelon européen.

Attrapez le frelon avec le filet et enfermez-le à l'aide du socle.

Débarrassez-vous des éventuelles abeilles coincées dans le filet en les écrasant afin de ne pas risquer de contaminer la ruche.Écartez-vous à une vingtaine de mètres de la ruche.Vaporisez le produit sur le frelon deux à trois fois tout en vous assurant que ce dernier n'est pas trop « alourdi » et puisse s'envoler jusqu'à son nid.Répétez l'opération à chaque fois que vous repérez un nouveau frelon asiatique. Selon Augustin Sotille, il faut contaminer deux à trois individus pour que le nid le soit lui-même par la suite.

Avant de vaporiser le liquide, il faut se tenir à une vingtaine de mètres de la ruche pour éviter de contaminer les abeilles.
Si la méthode semble rudimentaire, l'efficacité est au rendez-vous. En aspergeant quelques frelons asiatiques avec son produit, l'apiculteur prétend pouvoir contaminer l'intégralité du nid.
Si la méthode semble rudimentaire, l'efficacité est au rendez-vous. En aspergeant quelques frelons asiatiques avec son produit, l'apiculteur prétend pouvoir contaminer l'intégralité du nid. Michael Alesi et G.B.-B.
C'est sur la piste d'envol que les abeilles sont le plus vulnérables. Fatiguées par le transport du pollen jusqu'à la ruche, elles sont dévorées par le frelon asiatique, qui n'a qu'à patienter en vol stationnaire.

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.