Rubriques




Se connecter à

Une Semaine du goût à la saveur particulière

C’est presque une tradition. Un événement bien implanté en Principauté depuis la création de l’association Monaco Goût et Saveurs, fondée par Jean-Mary Rizza en 1998. Depuis, tous les ans, la Semaine du goût est organisée dans les différents établissements scolaires de Monaco.

La rédaction Publié le 13/01/2016 à 11:13, mis à jour le 13/01/2016 à 11:14
La Semaine du goût a été lancée lundi à l’Hermitage. (Photo DR)

C’est presque une tradition. Un événement bien implanté en Principauté depuis la création de l’association Monaco Goût et Saveurs, fondée par Jean-Mary Rizza en 1998. Depuis, tous les ans, la Semaine du goût est organisée dans les différents établissements scolaires de Monaco.

Depuis dix-huit ans, cette action, menée en collaboration avec l’Éducation nationale et les différents chefs de cuisine des établissements monégasques, promeut la gastronomie et l’enseigne aux plus petits, en mettant l’accent sur des aliments choisis au préalable, autour d’ateliers de cuisine. Et pour lancer cette Semaine, le désormais traditionnel petit-déjeuner du lundi a eu lieu dans la salle Belle Époque de l’Hôtel Hermitage.

« Au nom de Jean-Mary »

Un rendez-vous qui avait une saveur particulière, « celle de l’amertume », comme l’a tristement évoqué Joël Garault, garant de la belle cuisine de l’Hermitage. Ce dernier a tenu à co-organiser cet événement pour honorer la mémoire du disparu président-fondateur de Monaco Goût et Saveurs en juin dernier. « D’ordinaire, ce n’est pas moi qui fais les discours, a-t-il rappelé. J’avais surtout pour habitude de regarder et d’écouter Jean-Mary qui était bien plus à l’aise dans ce domaine. Chacun son métier! »

 

La gorge serrée, Isabelle Bonnal, directrice de l’Éducation nationale, très impliquée dans cette Semaine du goût, a souhaité prendre la parole et pour se souvenir de Jean-Mary Rizza : « Il s’emparait du micro, le tapotait vigoureusement pour réclamer le silence et nous délivrait une de ses envolées lyriques, pleines de verve, dans lesquelles il dressait le portrait de l’un ou de l’autre ou vantait les mérites de tel légume bizarre ou d’une épice oubliée. » Avant de garantir, d’un ton assuré : « Nous poursuivrons dans nos écoles cette Semaine du goût au nom de Jean-Mary. J’y tiens et je m’y engage. »

Le petit-déjeuner s’est ensuite déroulé autour de produits travaillés par Joël Garault et ses équipes sur le thème du panais et du chou, les deux aliments vedettes de 2016. Au rang des convives qui ont pu se délecter de ce beau moment de partage, le conseiller du gouvernement pour l’Intérieur Patrice Cellario, Françoise Gamerdinger représentant la mairie de Monaco, de nombreux chefs de cuisine mais aussi les écoles primaires de la Principauté représentées par leur directeur respectif et certains de leurs élèves.

À l’issue de ce repas, les chefs sont allés donner de leur personne avec les écoliers. En perpétuant la tradition et en tentant de garder un peu de cet esprit de Monaco Goût et Saveurs.

Offre numérique MM+

...

commentaires

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.