“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Une saison culturelle vivante au diocèse de Monaco

Mis à jour le 31/12/2019 à 10:02 Publié le 31/12/2019 à 10:02
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Une saison culturelle vivante au diocèse de Monaco

Entamé à l’automne, le calendrier de la saison du service de la culture du diocèse se poursuit en 2020 avec des rendez-vous culturels gratuits qui feront la part belle, jusqu’à la fin du printemps, au spectacle vivant.

Entamé à l’automne, le calendrier de la saison du service de la culture du diocèse se poursuit en 2020 avec des rendez-vous culturels gratuits qui feront la part belle, jusqu’à la fin du printemps, au spectacle vivant.

D’abord le 29 janvier, au théâtre des Variétés, avec la pièce de Samuel Bartholin, Charles Peguy, le visionnaire qui retrace le parcours de vie de l’écrivain français. Un spectacle qui a récemment fait les belles soirées du théâtre de la Contrescarpe à Paris.

Icônes brodées et pop-louange

Le 2 mars, c’est un autre spectacle intéressant qui est programmé sur la scène des Variétés. Il s’agit d’un texte de Joëlle Fossier intitulé Le pardon, qui questionne sur la capacité de l’être humain de pardonner l’impardonnable sur fond d’affaire de pédophilie.

Juste avant, le diocèse inaugurera à la mi-février, dans la nef de la cathédrale, une exposition consacrée aux icônes brodées de Russie. C’est une collection particulière d’une quarantaine d’œuvres brodées avec des pierres précieuses qui sera dévoilée avec le concours du consulat de Russie.

Place à la musique en avril, après le succès du groupe Glorious à la cathédrale il y a quelques années, c’est un autre groupe français de pop-louange, Hopen, qui viendra donner un concert destiné à un public jeune, le 4 avril.

Van Gogh et le retable de l’Agneau mystique

Ensuite, le 20 avril, c’est à Vincent Van Gogh que sera consacrée la soirée. Via un spectacle de, et avec Gérard Rouzier, qui retrace la jeunesse de peintre hollandais, époque ou il était prêtre protestant, étape qui a influencé son parcours et sa peinture.

Enfin pour clôturer l’année, une soirée autour du retable de l’Agneau mystique de Van Eyck sera proposée au public, au sein de la chapelle de la Visitation. Grâce à un procédé technologique, les murs seront habillés de la toile, que les spectateurs découvriront accompagnée par l’ensemble de musique ancienne Ambroisie.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.