“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Une rameuse monégasque vice-championne du monde

Mis à jour le 11/02/2020 à 11:14 Publié le 11/02/2020 à 11:13

Une rameuse monégasque vice-championne du monde

Aux championnats de France et du monde à Paris le week-end dernier, les rameurs de la Société nautique de Monaco ont réalisé de belles performances. À l’image de Magali Albin, médaillée d’argent en poids légers

Ils ont ramé, oui, mais de fort belle manière. Engagés pour les championnats de France et du monde d’aviron en salle, à Paris vendredi et samedi derniers, les douze rameurs de la Société nautique de Monaco n’ont pas déçu. Dans un stade Pierre-de-Coubertin chauffé à blanc, les 3 500 concurrents étaient venus du monde entier pour l’événement.

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que les Monégasques n’ont pas à pâlir de leurs performances. Du côté des excellentes nouvelles, on peut notamment citer la performance majuscule de Magali Albin, sacrée vice-championne du monde senior dans la catégorie des poids légers (- de 61,5 kg).

« Une vraie satisfaction »

De manière plus globale, chaque membre de la Société nautique a terminé dans les trente premiers mondiaux. La SNM a même hissé deux rameurs à la quatrième place mondiale. Une réelle satisfaction pour Daniel Fauché, l’entraîneur de l’équipe monégasque : « Je suis vraiment heureux des performances de l’ensemble de l’équipe. Ces championnats du monde et de France sont vraiment de beaux événements, qui drainent de plus en plus de monde et avec un niveau de plus en plus relevé. Nous avons pu voir ce que l’on était capable de faire et c’est très positif. Les jeunes ont encore un peu de boulot et les plus aguerris n’ont pas déçu. C’est une vraie satisfaction. »

Julien Hardi forfait

Seul point noir dans ce week-end couronné de succès, l’abandon de la tête de série dans la catégorie handicapé, Julien Hardi. Celui qui se voyait ramener le titre mondial en Principauté a dû mettre fin à son rêve la veille de l’épreuve, victime d’une fracture de fatigue.

« Il s’était blessé avec l’équipe de France il y a trois semaines et la douleur s’est réveillée à Paris, confie Daniel Fauché. Julien voulait vraiment concourir mais ce n’était pas raisonnable, alors on a pris la décision de déclarer forfait », poursuit-il. Une décision difficile mais inévitable pour le rameur de la SNM qui aura d’autres occasions de briller, notamment avec les Bleus.

Roland Weill quatrième

Enfin, l’attraction de ces championnats de France et du monde d’aviron en salle s’appelait Roland Weill (voir notre édition du 8 février). Du haut de ses 71 printemps, le vétéran termine au pied du podium de la catégorie des plus de 70 ans à l’échelle nationale, et à la neuvième place mondiale.

Une belle performance, qui force le respect.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.