“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Une princesse et un prêtre au chevet de Madagascar

Mis à jour le 18/07/2019 à 09:35 Publié le 18/07/2019 à 12:10
La princesse de Fürstenberg a choisi cette année de vendre aux enchères ses objets de décoration uniques au profit de l’action du père Pedro Opeka à Madagascar.

La princesse de Fürstenberg a choisi cette année de vendre aux enchères ses objets de décoration uniques au profit de l’action du père Pedro Opeka à Madagascar. Photo Sébastien Botella

Une princesse et un prêtre au chevet de Madagascar

La princesse Ira de Fürstenberg, fidèle à la Principauté, a décidé de soutenir les actions du père Pedro en organisaant une vente aux enchères au profit de l’Aide au père Pedro Opeka (APPO) à Madagascar.

Ils se sont rencontrés il y a quelques mois à un dîner. "Et tout de suite, j’ai eu envie de soutenir son action", lance la princesse Ira de Fürstenberg.

Fidèle à ses attaches monégasques, la princesse est de retour en Principauté, où elle a choisi cette semaine de mettre les objets qu’elle façonne aux enchères au profit de l’Aide au père Pedro Opeka (APPO) à Madagascar.

La dernière fois qu’elle a présenté ses objets de décoration en Principauté, c’était en 2017. Depuis, elle a enchaîné les expositions et les dîners dans le monde pour mettre en valeur ces pièces uniques dont elle a fait sa signature. À chaque fois des manières nobles pour créer des objets uniques. À l’instar d’une paire de cygnes taillés dans un bloc de cristal de roche… trouvé justement à Madagascar!

Le lien était tout trouvé pour soutenir l’action du père Pedro. Pour lui, ce rendez-vous monégasque achève une tournée d’un mois et demi en Europe où il est allé lever des fonds pour ses actions.

Un demi-siècle d’actions

En 2020, le religieux, né en Argentine de parents slovènes, fêtera sa cinquantième année d’investissements sur cette île d’Afrique où la pauvreté règne.

"Un de mes premiers souvenirs sur l’île à mon arrivée, c’était de voir des enfants dans une décharge, se disputer des ordures avec des chiens et des cochons, je me suis dit qu’il fallait agir."

Dans son action, la Principauté et l’association Monaco Aide et Présence sont des alliés depuis vingt-cinq ans. "La première fois que je suis venu à Monaco, c’était pour l’avant-première du film Goldeneye au cours de laquelle une collecte de fonds a eu lieu pour mon action. Et puis nous avons continué."

L’association du père Pedro Opeka a permis la construction d’une trentaine d’écoles et de dispensaires sur l’île. Parmi eux: le collège Prince Albert II, le lycée Grimaldi, la cantine du Rocher ou l’école Prince-Rainier-III.

En parallèle, l’association aide environ 60.000 personnes chaque année à Madagascar, qui demeure le troisième pays le plus pauvre au monde.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct