“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Une prime pour l'achat de vélos électriques

Mis à jour le 29/12/2018 à 05:06 Publié le 29/12/2018 à 05:06
Au 1er janvier, la prime gouvernementale sera de 30 % du prix du véhicule, plafonnée à 400 euros.

Au 1er janvier, la prime gouvernementale sera de 30 % du prix du véhicule, plafonnée à 400 euros. Jean-Sébastien Gino-Antomarchi

Une prime pour l'achat de vélos électriques

Au 1er janvier, le gouvernement ajoute les vélos électriques à la liste des véhicules bénéficiant d'aide. Les voitures semi-hybrides, elles, n'auront plus de subvention

Bonne nouvelle pour les cyclistes écolos. Au 1er janvier 2019, les vélos à assistance électrique intègrent le dispositif d'aide à l'achat des véhicules écologiques du gouvernement. En clair, une subvention sera versée à l'achat de vélos à assistance électrique d'une puissance inférieure ou égale à 250 W, non immatriculés, et dont les propriétaires résident en Principauté.

La subvention, de l'ordre de 30 % du prix du véhicule TTC, est plafonnée à 400 euros.

Un coup de pouce pour s'offrir, par exemple, un Stajvelo, le vélo électrique made in Monaco développé par Thierry Manni, actuellement en précommande.

Une évolution des subventions

Au travers de cette nouvelle mesure, c'est tout le barème des subventions gouvernementales pour les véhicules vertueux, lancé en 1994, qui doit évoluer en 2019, afin de prendre en compte les évolutions de technologie. Ainsi, le plafond de l'aide à l'achat d'une voiture électrique passe de 9 000 à 10 000 euros. Pour les véhicules hybrides émettant moins de 21 g/km de CO2, le plafond évolue, lui, de 8 000 à 10 000 euros. Une aide forfaitaire de 3 000 euros s'ajoutent à ces subventions pour les chauffeurs de taxis et sociétés de grande remise. Une manière de les encourager à rouler propre.

Des véhicules exclus

À l'autre bout de la chaîne, des ajustements ont été réalisés pour « primer » exclusivement les véhicules les plus vertueux. Ainsi, les véhicules semi-hybrides munis d'un moteur électrique inférieur ou égal à 9 kWh sont désormais exclus des subventions, tout comme les véhicules hybrides susceptibles d'émettre de 21 à 60 g/km de CO2.

L'aide à l'achat passe également de 3500 à 3000 euros pour des véhicules émettant entre 61 et 110 g/km de CO2.

Si le nouveau dispositif entrera en vigueur le 1er janvier 2019, toutefois, « pour les personnes qui se sont engagées dans le cadre d'un achat ou d'une location d'un véhicule répondant aux critères d'obtention de l'aide entre le 1er septembre et le 31 décembre 2018 et pour lesquelles le montant de l'aide s'avérerait moins favorable lors de l'application du nouveau dispositif, ces dernières pourront bénéficier des dispositions plus favorables de la réglementation antérieure » précise-t-on au gouvernement.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct