“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Une première très réussie pour RMC Running au stade Louis-II

Mis à jour le 08/10/2017 à 05:04 Publié le 08/10/2017 à 05:04

Une première très réussie pour RMC Running au stade Louis-II

Près de 100 personnes ont répondu présent hier matin sur les pistes du Louis-II pour participer à l'étape monégasque du RMC Running Tour.

Près de 100 personnes ont répondu présent hier matin sur les pistes du Louis-II pour participer à l'étape monégasque du RMC Running Tour. Une première en principauté !

« L'objectif ici est de se faire plaisir. Nous sommes juste là pour courir dans un lieu exceptionnel , lance Yves Cadio, un des associés fondateurs de Xrun, société créée il y a cinq ans et qui accompagne les « running sessions » avec des entraîneurs et un kiné. « Les gens sont là pour être encadré et apprendre quelques bases de la course à pied. »

Pour les accompagner dans cette volonté « d'éduquer » les coureurs monégasques, Leslie Djhone était présent, apportant son expertise et sa bonne humeur. Un combo gagnant. « Je suis devenu préparateur physique à la fin de ma carrière donc ces événements rentrent dans le cadre de mon activité professionnelle, explique le recordman français du 400 mètres et champion du monde 2003 du 4x400 mètres. C'est une reconversion active mais c'est ce que je voulais. Après une carrière où j'ai beaucoup bougé, je ne souhaitais pas me retrouver sans rien faire. Je veux toujours avoir des objectifs à atteindre. »

L'échauffement avant tout

Le top départ était programmé à 10 h et la séance était divisée en plusieurs phases. La première - la plus importante de toutes - concernait l'échauffement.

« C'est un défaut des coureurs à pied de toujours partir trop vite, analyse Yves Cadio. Il ne faut jamais faire moins de 20 minutes d'échauffement, c'est très important. » Tout le monde s'exécutait alors dans le sourire avant d'alterner entre deux ateliers. Des gammes pour l'un (talons-fesses, montées de genoux…) afin de décomposer le geste de la course à pied, du renforcement musculaire pour l'autre. « On prend des cours de tennis, de karaté… mais il y a deux sports pour lesquels les gens pensent que ce n'est pas nécessaire : le cyclisme et la course à pied. Ils estiment que c'est naturel mais il y a une base à apprendre pour être performant, ne pas se blesser et prendre du plaisir », assurait l'associé fondateur de Xrun.

À l'annonce du mot « gainage », les sourires se crispaient dans l'assistance. Un passage visiblement douloureux mais « nécessaire ».

Commençait alors la série de 400 m, à raison de six à huit répétitions pour autant de récupérations. Leslie Djhone et les différents coachs encourageaient les participants, leur donnant des conseils puis, une belle image, l'ancien athlète français s'élançant et faisant son tour de stade comme tout le monde pour clôturer cette très belle première édition à Monaco du RMC Running Tour. « Quand je suis venu dans le coaching, je n'avais que des références du monde professionnel, j'ai dû m'adapter à l'amateur. Ces personnes, dont ce n'est pas le métier, sont très motivées. J'apprends beaucoup auprès d'eux », assurait Leslie Djhone entre deux selfies avec des coureurs admirateurs et conquis, avant de prendre part à des assouplissements. « Surtout pas d'étirements brutaux en fin de séance », prévenait Yves Cadio. Des conseils de professionnels !


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct