“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Une première pour Lisa Pou

Mis à jour le 26/06/2019 à 10:13 Publié le 26/06/2019 à 10:13
Lisa Pou en préparation pour les mondiaux en Corée du Sud (13-19 juillet).	(DR)

Une première pour Lisa Pou

Lisa Pou, la récente championne de France d’eau libre sur 25 km se prépare pour ses premiers championnats du monde seniors qui auront lieu du 13 au 19 juillet en Corée du Sud.

Lisa Pou, la récente championne de France d’eau libre sur 25 km se prépare pour ses premiers championnats du monde seniors qui auront lieu du 13 au 19 juillet en Corée du Sud. Quelques semaines avant cette épreuve internationale, la licenciée de l’AS Monaco confie être à la « recherche d’expérience » et cherche avant tout à se « faire plaisir ». Cette nageuse n’a pourtant pas toujours été habituée à l’eau libre. Issue des bassins, la jeune championne française a découvert la nage en eau libre et n’éprouve pas les mêmes sensations dans ces deux espaces. « Nager en eau libre est nettement plus agréable, que ce soit pour la stratégie, le côté nature et le fait de pouvoir être dehors et sortir à l’air libre ».

Toutefois, le bassin est toujours au cœur des entraînements de la nageuse, celui-ci servant de passerelle pour la nage en mer ou lac. La jeune sportive de 20 ans termine aujourd’hui un stage à Millau avec son partenaire Axel Reymond, où elle est aussi accompagnée de son entraîneur qui n’est autre que son père, Michel Pou. À la fin de son stage en Occitanie la nageuse « se sentira prête » mais actuellement Lisa a besoin de « récupérer des championnats de France sur 25 km » qui se sont déroulés du 26 au 29 mai dont elle a eu l’occasion de dominer en seulement 5 h et 37 minutes ses opposantes. Avant de trouver son aise sur la distance de 25 km, l’athlète est passée par différentes autres longueurs que celle-ci. Après s’être essayée au 5 km en équipe mais également au 10 km en solitaire, elle semble avoir trouvé la distance qui lui convient le mieux. « Je suis plus à l’aise sur la longueur. J’avais testé le 25 km au dernier championnat de France et cela s’est bien passé et j’ai donc décidé de rester sur cette longueur » nous a expliqué Lisa au téléphone.

Malgré sa réussite en eau libre, Lisa nous a confié : « je participe toujours à des compétitions en bassin », mais dès à présent la Française se doit d’être appliquée et concentrée afin d’atteindre son but : « Finir dans le top 12 serait une réussite pour moi ». Étant une des étoiles montantes de la nage libre française, Lisa estime que « devenir un grand nom dans ma discipline ne serait que du bonus. Se faire plaisir est ma première priorité et mon but ». La nageuse a avoué ne pas savoir son programme post-championnats du monde, mais sa prochaine étape est bien évidemment celle des mondiaux de Corée du Sud qui sera très certainement une grande expérience remplie de fortes émotions qui on l’espère seront positives.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.