“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Une plongée en Facebook live, ça vous tente ?

Mis à jour le 18/10/2017 à 05:43 Publié le 18/10/2017 à 05:43
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Une plongée en Facebook live, ça vous tente ?

Le Musée océanographique organise, aujourd'hui à 12 h 30, une opération inédite qui permettra aux internautes d'échanger en direct avec un plongeur se trouvant 30 mètres sous le niveau de la mer…

C'est presque une première mondiale. En juin dernier, une opération similaire était organisée à Marseille. La deuxième mondiale sera donc monégasque. Le Musée océanographique propose aujourd'hui un Facebook live… sous l'eau !

Vous rêvez de vivre en vrai une plongée sous-marine à Monaco ? Vous aimeriez poser des questions au plongeur sur les poissons que vous voyez sur l'écran ? Ce sera possible aujourd'hui à 12 h 30, sur Facebook.

Plongée virtuelle

À l'heure dite, vous n'aurez pas besoin d'enfiler une combinaison, de chausser les palmes, de porter un masque sur le visage et une bouteille de plongée dans le dos, et de vous immerger dans une eau qui a perdu sa chaleur estivale. Il suffira de vous connecter sur Facebook pour découvrir, en temps réel, les fonds marins de la Principauté.

Le Musée océanographique, en partenariat avec l'équipementier de sports sous-marins Beuchat (tous ces équipements dont vous n'aurez pas besoin ce coup-ci), crée l'événement avec ce Facebook live interactif… à 30 mètres de profondeur.

L'idée est née à la suite du partenariat noué par le musée avec Beuchat, en mars dernier, lors de l'installation du bassin des coraux fluorescents. La marque française avait participé à la scénographie de cette nouvelle salle. Depuis, elle équipe aussi les plongeurs du musée.

« En juin dernier, Beuchat a réalisé une plongée retransmise en live, sur un récif artificiel de Marseille, au large du Prado. Quand j'ai vu ça, je me suis dit qu'il fallait qu'on fasse ça à Monaco », raconte Olivier Brunel, le chef du service aquarium au Musée océanographique.

Le site s'impose alors : le Toulonnais, du nom de cette épave plongée au pied du Musée.

L'épave du « Toulonnais »

Concrètement, que va-t-il se passer ? Le plongeur biologiste de l'association marseillaise Septentrion Environnement sera filmé par un caméraman durant son exploration de l'épave, devenue récif artificiel, et de la faune sous-marine. Un second plongeur, du Musée cette fois-ci, qui connaît le Toulonnais comme sa poche, jouera le guide.

Grâce à un câble reliant le plongeur biologiste au bateau - il s'agit du navire des Affaires maritimes, le Vitamar -, pour assurer la liaison internet, les internautes pourront découvrir l'épave du Toulonnais, un ancien remorqueur de 27 mètres de long qui reposait depuis 1991 à l'extérieur du port de Monaco et qui, en avril 2014, a été déplacé au pied du Musée océanographique. L'objectif était d'en faire un site de plongée, l'épave jouant le rôle de récif artificiel sur lequel la vie s'est installée.

Derrière vos téléphones, tablettes ou autres ordinateurs, vous pourrez donc juger de la qualité de ce nouveau site de plongée, voir dans quelle mesure l'épave est devenue un récif artificiel abritant une faune et une flore riches. Il paraît que des plongeurs y croisent régulièrement des mérous bruns, langoustes, bancs d'Anthias ou de Castagnoles, murènes et autres congres. « Nous espérons voir des langoustes, des murènes et des mérous », croise les doigts Olivier Brunel.

Nous verrons bien, ce mercredi, à partir de 12 h 30, ce que les internautes-plongeurs croiseront…

Et en plus, c'est interactif

Cette plongée virtuelle sera également interactive. Le plongeur biologiste sera équipé pour communiquer avec le public. Les internautes auront ainsi la possibilité inédite de transmettre leurs questions via le réseau social Facebook, et d'interroger en direct le plongeur muni d'un masque disposant d'écouteurs et d'un micro. Olivier Brunel, depuis le bateau, apportera également des éclairages sur ce que l'on pourra voir sur l'écran. Le nom d'un poisson, le type d'éponge ou d'invertébré. Ou encore sur l'intérêt de disposer d'un récif artificiel, ici au pied du Musée océanographique, mais aussi dans la réserve du Larvotto, comme support de vie sous-marine.

Grâce à la technologie et la mobilisation d'une quinzaine de personnes sur cette opération, le monde sous-marin de la Principauté, pendant vingt minutes, sera à portée de clics.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.