“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Une pièce pour tous les parents quittés par leurs enfants

Mis à jour le 29/01/2020 à 16:05 Publié le 29/01/2020 à 16:05
« Les Petits Lapins » : une comédie programmée de jeudi à dimanche au Théâtre des Muses.	(DR)

Une pièce pour tous les parents quittés par leurs enfants

Le syndrome du nid vide ou le mal de mère, ça vous dit quelque chose ?

Le syndrome du nid vide ou le mal de mère, ça vous dit quelque chose ? Cette période délicate, voire douloureuse, dans laquelle se trouvent les parents, et notamment les mamans, quand leur petit dernier quitte la maison pour étudier ou travailler loin du foyer est aussi banale que délicate. Comment réinventer sa vie une fois les enfants partis ?

Au théâtre des Muses à partir de demain

Et c’est le sujet de la comédie contemporaine « Les petits lapins », mise en scène par Christophe Luthringer, de et avec Fred Nony et avec Sophie Robin.

La pièce est programmée au Théâtre des Muses de jeudi à dimanche. Une proposition de travail de l’autre côté de l’Atlantique, et voilà la petite dernière qui abandonne sans hésitation ses parents. Julie et Dan, parents de jeunes adultes déserteurs du domicile familial se retrouvent face à face dans une maison brusquement silencieuse. Sans compter la retraite qui approche…

« Après le départ digéré, accepté, du fils aîné, les parents voient brusquement partir leur Roxanne, explique l’auteur Fred Nony. Ce départ me permet de mettre à nu le dépouillement, le désarroi, les perspectives funestes qui s’invitent à l’horizon, mais aussi la solidité des liens de leur amour mis (une fois de plus) à l’épreuve. Je tente, dans ce texte, d’extraire l’essence de la comédie à partir de ce lourd parfum de petit drame, terriblement banal, ordinaire, certes, mais petit drame quand même. »

La directrice artistique du théâtre des Muses, Anthéa Sogno, met l’accent sur le talent qu’elle trouve dans le metteur en scène Christophe Luthringer : « Tout ce qu’il crée est intelligent, vrai, sincère, ingénieux, poétique, tendre, drôle et recèle une véritable humanité. »

Et si Les petits Lapins avaient des vertus thérapeutiques ? Avis à tous les parents d’élèves de Terminales !


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.