“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Une opportunité qu'il ne fallait pas laisser passer

Mis à jour le 02/11/2016 à 05:12 Publié le 02/11/2016 à 05:12
« La maison n'est pas en très bon état. Mais toutes les pièces sont à l'identique comme du temps de mes grands-parents. »	(Capture d'écran)
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Une opportunité qu'il ne fallait pas laisser passer

Dans un entretien accordé à Cyril Viguier pour un documentaire, le prince s'est confié sur les raisons qui l'ont poussé à se porter acquéreur de la maison familiale des Kelly à Philadelphie

Le prince Albert II est depuis quelques jours propriétaire d'une nouvelle demeure au 3 901 Henry Avenue à Philadelphie, aux États-Unis.

En rachetant la maison familiale des Kelly, dans laquelle a grandi sa mère, la princesse Grace, le souverain a souhaité conserver un témoignage patrimonial fort de ses racines américaines. Comme il l'a expliqué à Cyril Viguier dans un entretien réalisé dans le cadre d'un documentaire qui sera diffusé sur la chaîne TV5 Monde (lire ci-contre), c'est une société de ce quartier de Philadelphie qui a prévenu le souverain au début de l'été que la propriétaire de cette maison était décédée et que ses ayants droit ne souhaitaient pas conserver cette demeure.

Là où Grace et Rainier se sont fiancés

« J'ai longtemps hésité, j'en ai parlé avec mes cousins pour savoir si quelqu'un de la famille était intéressé. Puis j'ai entendu qu'il y avait des projets à cet endroit et je ne voulais absolument pas que cette maison disparaisse. Alors je me suis porté acquéreur, c'était une opportunité qu'il ne fallait pas laisser passer », a confié le souverain au cours de cet entretien enregistré au Palais princier.

La transaction immobilière s'est conclue à hauteur de 712 000 euros.

La famille Kelly n'était plus propriétaire des lieux depuis 1974. C'est d'ailleurs dans cette maison que le prince Rainier III et la princesse Grace avaient célébré leurs fiançailles en décembre 1955.

Le 25 octobre dernier, le souverain était sur place pour visiter les lieux.

« J'y suis retourné avec plusieurs de mes cousins. Nous avons, ensemble, refait une visite un peu nostalgique et très émouvante. La maison n'est pas en très bon état. Mais toutes les pièces sont à l'identique comme du temps de mes grands-parents. C'est une demeure qui a beaucoup de charme, le jardin est très agréable. Je me souvenais y avoir joué lorsque nous étions venus avec ma mère au début des années soixante. »

Pour l'avenir, si le prince n'a pas encore définitivement arrêté ses souhaits sur la destination de cette bâtisse, il a assuré qu'elle ne redeviendrait pas une maison d'habitation. « Il y a aura des bureaux, peut-être aussi des événements liés à la Princess Grace Foundation. »

Des projets qui devraient être affinés dans les prochains mois.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.