“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Une navette électrique au vieux port

Mis à jour le 24/07/2018 à 05:12 Publié le 24/07/2018 à 05:12
Électrique et écologique, la navette des Sablettes est un atout pour les usagers du port. 	(DR)

Une navette électrique au vieux port

Un étrange véhicule ne passe pas inaperçu sur le quai Gordon-Bennett !

Un étrange véhicule ne passe pas inaperçu sur le quai Gordon-Bennett ! Avec son auvent et ses sièges banquette, il ressemble à la « golfette » d'une série télévisée bien connue. Grâce à lui, Menton prend un peu plus encore un air de paradis, près des flots bleus et au pied de la vieille ville. Mais la comparaison s'arrête là : sur le capot de la petite voiture, les étoiles de camping ont laissé place au logo de la société des Ports de Menton, qui a mis cette navette électrique au service des plaisanciers après la transformation de l'esplanade des Sablettes en zone piétonne.

Mi-mai, lorsque le maire de Menton Jean-Claude Guibal a annoncé aux plaisanciers du Vieux-Port lors d'une réunion que les véhicules à moteur seraient interdits sur la dalle toute neuve des Sablettes, les réactions n'ont pas manqué. Inquiètes mais aussi compréhensibles. Comment en effet transporter du matériel, souvent lourd, sans parcourir à pied les centaines de mètres entre le Bastion et les quais ? La solution : une navette… électrique bien sûr ! La Société publique locale (SPL) Ports de Menton, créée en janvier dernier, s'est alors proposée d'acheter un véhicule adapté et d'en organiser le service - gratuit - sept jours sur sept, de 8 h à 20 h.

Disponible sur simple appel

Cette navette peut accueillir jusqu'à 4 passagers, plus un chargement conséquent de 1 m3. Les plaisanciers l'ont adoptée dès sa première semaine d'exploitation, pour le transport de leurs équipements et même de leurs courses. Quant aux interrogations initiales sur l'amplitude horaire du service : deux agents, l'un de la SPL et l'autre de la Ville, se relaient trois jours et demi chacun pour assurer des rotations week-ends et jours fériés inclus, aux heures où les plaisanciers en ont le plus besoin. Un bilan sera fait après l'été, ainsi que des ajustements du dispositif si nécessaire. Pour solliciter ce véhicule « à la demande », un numéro de téléphone et un canal VHF (77) ont été dédiés spécialement par la SPL, qui a largement diffusé l'information auprès des premiers intéressés, bien que la voiturette blanche suffise à faire sa promotion auprès des badauds comme des habitués.

Soutenir le tissu local

Mais au-delà des aspects pratiques et comptables, ce transport s'inscrit dans la seconde mission de la société, tournée vers le public : « La création de la SPL n'a pas modifié l'attachement de la Ville de Menton à ses ports, et réciproquement, insiste-t-on du côté de la direction. Bien au contraire ! Nous avons déjà repris le flambeau pour poursuivre les animations maritimes sur place : nettoyage du port, journée de l'environnement, etc. Et nous allons accroître encore notre implication, aux côtés des associations et de la commune, comme nous l'avons fait ce mois-ci en offrant des prix pour le concours de pêche ou des cadeaux aux enfants pour la Saint-Pierre. La SPL est clairement investie dans la défense des traditions mentonnaises, tout en développant l'attractivité économique de la Ville à travers ses équipements portuaires. »

Électrique et écologique, la « golfette des Sablettes » est une preuve supplémentaire de la transformation dans laquelle Menton s'est engagée, sur le chemin de la modernité et en faveur de l'environnement. Pour le cadre de vie de la cité et le bien-être de ses habitants.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.