“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Une médaille au goût amer

Mis à jour le 23/03/2017 à 05:07 Publié le 23/03/2017 à 05:07
Hugo Micallef et son entraîneur, Juan Gonzalez, étaient récemment en Allemagne pour participer à l'un des plus prestigieux tournois internationaux.
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Une médaille au goût amer

Hugo Micallef et son entraîneur Juan Gonzalez étaient il y a quelques jours en Allemagne au « 44 Chemistry Cup », l'un des tournois seniors les plus relevés au monde où boxeurs américains et des pays de l'Est font habituellement main basse sur les médailles.

Hugo Micallef et son entraîneur Juan Gonzalez étaient il y a quelques jours en Allemagne au « 44 Chemistry Cup », l'un des tournois seniors les plus relevés au monde où boxeurs américains et des pays de l'Est font habituellement main basse sur les médailles.

Dès le premier tour, en quart de finale, Hugo est opposé au solide Kazakh Ibragimov Bekdholet, au palmarès impressionnant et membre de l'équipe WSB (boxe semi-professionnelle) de son pays. Mais cela n'est pas de nature à perturber notre jeune champion. Beaucoup moins expérimenté que son adversaire, Hugo ne fait aucun complexe et, dès le premier round, bouscule son adversaire et le domine durant trois reprises, avant d'être déclaré vainqueur aux points à l'unanimité des juges.

Hugo Micallef se retrouve alors en demi-finale. Cette fois-ci, se dresse devant lui le Russe Vitaly Dunaytsev, champion d'Europe, champion du monde et médaillé de bronze aux derniers JO de Rio, lui aussi boxeur de la WSB pour la Russie mais aussi vainqueur des deux meilleurs boxeurs au monde, les Cubains Toledo Lopez et Lorenzo Sotomayor.

Décision contestée

Le Monégasque est gonflé à bloc, ayant alors l'opportunité de se mesurer au numéro 1 mondial de sa catégorie. Il aborde ce combat sereinement et, durant trois rounds, déroule sa boxe, touche, esquive et va même déborder son adversaire. À la fin du combat, il n'y a pas de doute, Hugo va se qualifier pour la finale.

Les juges vont malheureusement en décider autrement, Hugo est donné perdant d'un combat qu'il avait gagné contre le meilleur. La décision est contestée, le public siffle, un officiel ne comprend pas et quitte l'enceinte du ring en exprimant son mécontentement.

Laurent Puons, président de la Fédération monégasque de boxe, ne cache pas sa colère : « La boxe, une fois de plus, ne sort pas grandie par cette décision car Hugo méritait l'or. En revanche, nous constatons, que notre jeune champion est capable de se transcender devant les meilleurs et de les battre. L'organisation de ce prestigieux tournoi n'a pas tari d'éloges jusqu'à annoncer, lors de la remise des médailles, que la principauté pouvait être fière de détenir une telle pépite. Nous savons désormais qu'Hugo est une chance sérieuse de médaille aux prochains JO. »

Hugo, à sa descente du ring, est satisfait : « Cette défaite me donne encore plus confiance en moi. Je suis gonflé à bloc pour les autres échéances. La couleur de la médaille me gène un peu car je méritais au moins l'argent voire l'or. Mais je suis globalement content. L'aventure continue. »

Hugo combattra lors du 7e Monaco Boxing Challenge le vendredi 7 avril à 19 h à l'espace Léo-Ferré, contre un adversaire qui reste encore à désigner. Une bonne occasion de venir soutenir et encourager le jeune espoir de la boxe monégasque.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.