Rubriques




Se connecter à

Une jeune Beausoleilloise sacrée meilleure graphiste

Vanessa Bernard, alias Pomarts, a gagné le prix de graphiste print de l'année sur la plateforme Creads. Une belle récompense pour cette jeune créatrice freelance

blanche vathonne Publié le 01/03/2017 à 05:04, mis à jour le 02/03/2017 à 10:22
Vanessa Bernard travaille chez elle, dans son appartement de Beausoleil. Photo DR

L'appartement de Vanessa Bernard est tout à son image : atypique. Situé à deux pas de Monaco, il a des faux airs de loft new-yorkais. "C'était le but", assure-t-elle. Des cadres photos accrochés aux murs en briques, à son petit yorkshire prénommé Pixel, tout est pensé dans les moindres détails. Pas de doute, nous sommes bien chez une graphiste.

À 28 ans, la jeune femme travaille en tant qu'auto-entrepreneur chez elle, depuis maintenant trois ans. "Je n'ai jamais aimé dépendre de quelqu'un. Je sentais que si je travaillais en agence, ça allait être trop intense et pas du tout bénéfique."

"Bien réfléchir avant de se lancer"

L'aventure de la freelance n'est pas chose aisée et Vanessa en a fait les frais. "Pendant un certain temps, je n'avais pas de revenus à la fin du mois. C'est très difficile de se lancer si on n'a pas quelqu'un qui peut assurer financièrement à côté. J'ai la chance d'avoir un mari qui est en CDI."

Mais à force de persévérance et surtout grâce à son inscription sur le site Creads, une plateforme de plus de 50.000 designers freelance, son travail finit par payer.

 

Le concept du site est simple: les clients démarchent la plateforme pour une mission précise. Creads sélectionne plusieurs designers qui pourront proposer leur projet et c'est finalement le client qui a le dernier mot.

"Ça peut paraître assez compétitif mais finalement on ne travaille jamais pour rien. Si je ne remporte pas le projet, je le mets sur mon book."

Mais la chance finit par sourire à Vanessa: Creads la contacte pour lui confier des missions "solo", où elle a la possibilité de travailler seule sur chaque projet. Du pain bénit pour la designer. "J'ai eu de plus en plus de travail grâce à eux."

Un prix inattendu

Le 21 février, Vanessa apprend qu'elle est récompensée par la plateforme. "Je ne savais même pas qu'il y avait un concours. Je suis contente d'avoir reçu ce prix, surtout qu'aujourd'hui, tout le monde peut devenir graphiste."

Se faire une place dans le milieu est devenu compliqué à l'ère des ordinateurs et autres tablettes: "Tout le monde sait se servir de logiciels de graphisme maintenant, surtout ma génération."

 

Avec seulement trois ans d'activité à son actif, la jeune créatrice est en tout cas sur la bonne voie.

Offre numérique MM+

...

commentaires

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.