Rubriques




Se connecter à

Une fondation du nom de Kate Powers, emblématique patronne du Stars'N'Bars, créée à Monaco

Les proches de l’emblématique patronne du Stars’N’Bars, disparue il y a bientôt un an, ont formé cette fondation qui entend agir pour Monaco, sur les questions environnementales.

Cédric Verany Publié le 18/07/2022 à 11:03, mis à jour le 18/07/2022 à 15:50
L’équipe qui lance la Fondation Kate Powers autour de la présidente Rhonda Hudson, deuxième sur la gauche. Photo Jean-François Ottonello

En ce 16 juillet, elle aurait fêté ses 69 ans. La vie en a décidé autrement, Kate Powers est décédée le 30 août dernier. Le tout Monaco connaissait l’emblématique patronne du Stars’N’Bars.

Pratiquement une année après sa disparition, celles et ceux qui l’aimaient ont choisi de créer la Kate Powers Foundation, officiellement lancée en ce 16 juillet 2022.

À sa tête, Rhonda Hudson, qui a été nommée présidente. Tropisme commun de deux Américaines établies en Principauté. Kate était née à Saint-Louis dans le Missouri. Rhonda, si son nom évoque une rivière new-yorkaise, est originaire de Californie.

"Je lui ai demandé la permission"

Les deux femmes étaient amies. "Avant que Kate nous quitte, je lui ai demandé la permission de créer une fondation qui porterait son nom pour continuer ses combats. Elle a dit oui", confie-t-elle avec émotion.

 

À l’aune du premier anniversaire de la disparition de son amie, Rhonda Hudson a fédéré un groupe de proches de Kate Powers pour constituer le noyau dur de cette fondation: "Des amies, des gens avec qui elle a travaillé, qui la connaissaient bien, qui ont organisé des événements avec elle", souligne la présidente qui vient de boucler les démarches administratives et a obtenu l’aval princier pour constituer cette fondation.

"Nous tenions à la lancer officiellement en ce 16 juillet, jour d’anniversaire de Kate, c’était le moment parfait".

"Poursuivre son héritage"

Et le lancement a été festif samedi après-midi au Stars’N’Bars évidemment, où avait été organisée une série d’animations familiales "parce que Kate adorait s’amuser" pour faire connaître le projet, entamer une levée de fonds et sensibiliser les participants. L’équipe démarre et il sera possible de devenir membre ou bénévole pour la fondation qui développe un site web actuellement.

En détail, la Fondation Kate Powers entend "continuer d’agir pour poursuivre l’héritage de Kate et ses passions", détaille Rhonda Hudson. En premier lieu, la cause environnementale dans laquelle la patronne du Stars’N’Bars était très engagée personnellement et professionnellement avec son établissement.

 

L’équipe envisage aussi de développer des programmes pour l’éducation des enfants à l’écologie, au bien être et au développement personnel. Et de maintenir le concept d’Eco Angels imaginée par Kate Powers il y a quelques années, visant à mobiliser des citoyens pour des actions concrètes dans le pays, notamment pour le ramassage des déchets en général et des mégots en particulier qui polluent l’espace urbain.

"Toutes nos actions sont à destination de la communauté monégasque. C’est vraiment centré sur la Principauté et ses habitants. Nous ne prévoyons pas d’agir hors des frontières monégasques", continue la présidente mettant en avant le slogan en anglais: "Together, we shine bright", littéralement "ensemble, nous brillons de mille feux".

Le logo et le slogan de la fondation, apposés sur des bougies. Photo Jean-François Ottonello.

La plus Américaine des Monégasques

Sa disparition le 30 août 2021 avait jeté un voile de tristesse sur la Principauté.

Pendant presque trois décennies, Kate Powers a été l’âme et le visage du Stars’N’Bars, un établissement populaire et sympathique le long du quai Antoine-1er où tout Monaco s’est déjà attablé.

Créé en 1993 avec son complice Didier Rubiolo, le restaurant est un petit bout d’Etats-Unis en Principauté dans son ambiance, sa carte et sa décontraction ambiante. Un établissement très cosmopolite à l’image des membres qui composent aujourd’hui la Fondation Kate Powers, et qui l’ont tous rencontré au fil des années par le Stars’N’Bars.

Née à Saint-Louis aux États-Unis en 1953, Kate et sa famille s’étaient installées en Principauté à la fin des années 50, où sa mère Jeanne Kelly épouse en 1962, Edouard Van Remoortel, le chef à l’époque de l’orchestre philharmonique de Monte-Carlo.

Naturalisée monégasque en 2008, elle était très active pour la communauté : créatrice de Monacology pour sensibiliser les écoliers de la Principauté, ambassadrice active de la Mission pour la Transition Énergétique. Kate Powers avait fait siennes ces causes environnementales que ses proches entendent faire désormais perdurer.

"Nous n’oublierons jamais sa positivité inébranlable et son désir d’aider les autres. Kate était réputée pour son amour de la vie, son humilité et son humour sans faille, même dans les moments les plus difficiles" avait d’ailleurs souligné à l’annonce de sa disparition l’an dernier, l’équipe du Stars’N’Bars.

Offre numérique MM+

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.